Imprimer

Pour contempler la crèche

Même si tant d’hommes l’ignorent encore ou restent libres de le refuser,
ce nouveau-né a fait surgir dans la nuit de Bethléem
et, par là même, de tout un monde apeuré ou enténébré,
la lumière d’une espérance nouvelle et l’annonce d’une grande joie (Lc 2,10).

Ce nouveau-né, venu sans bruit, bouleverse la face du monde,
car il est lui-même le créateur du monde !
Oui, « le Dieu d’avant les siècles »
s’est fait pour nous petit enfant.

Et c’est pourquoi, en cette nuit de fête, une fois encore,
nous sommes à nouveau plongés dans le mystère de sa nativité.

Et, avec Marie qui l’a enfanté, avec Joseph qui veille sur lui,
avec les bergers qui l’adorent,
nous aussi, nous contemplons ce double émerveillement :
d’un Dieu qui est vraiment devenu homme,
et de l’homme qui, par lui, devient réellement Dieu.

 

Frère Pierre-Marie
Fraternités monastiques de Jérusalem

Retour haut de page