Crèche de Noël

Noël est une invitation magnifique

Noël est une invitation magnifique faite à tous les fidèles pour qu’ils retrouvent leur vocation essentielle : être la nouvelle image de Dieu. (Maurice Zundel)

Crèche de Noël

Le double émerveillement de Noël

Et, avec Marie qui l’a enfanté, avec Joseph qui veille sur lui, avec les bergers qui l’adorent, nous aussi, nous contemplons ce double émerveillement : d’un Dieu qui est vraiment devenu homme, et de l’homme qui, par lui, devient réellement Dieu. (Frère Pierre-Marie)

Ciel

Les cieux s’ouvrirent …

Le folklore qui entoure la fête de Noël n’est pas sans charme. De même les célébrations liturgiques où l’on chante « l’heure solennelle » et « le divin enfant » tout en évoquant le son des « musettes qui résonnent ». Étrangement la fête de la naissance se termine de manière abrupte avec le récit du baptême de Jésus, trente ans plus tard. Si la magie n’est plus là, les questions demeurent.

La lumière luit dans les ténèbres

Le mystère de Noël ou la révélation d’un Dieu fragile

Le mystère de la Nativité? C’est la révélation d’un Dieu humble, d’un Dieu fragile et d’un Dieu caché. Une naissance tellement effacée qu’elle pourrait passer inaperçue. Et pourquoi une telle naissance? Parce que la toute-puissance du Dieu révélée dans l’Évangile est une toute-puissance d’amour et de compassion.

Jésus, Marie, Joseph

Et si c’était bien plus que le « Petit Jésus » …

Dans certains milieux, le mot Noël provoque de l’urticaire. Pourtant la réalité qu’il sous-tend n’en est pas moins porteuse d’un cadeau pour l’humanité en mal de fraternité. Et si Noël était plus qu’une image surannée, si Noël n’était pas qu’en arrière, mais en avant de nous…

L'histoire de Noël racontée aux enfants

La belle histoire…

On raconte encore des histoires aux petits qui vont dormir. Quand on sait lire, quel plaisir que d’en découvrir soi-même. Georges Madore en offre une pour la Noël. Un beau cadeau à offrir.

Les trois mages

La belle histoire des mages

Pour plusieurs, le récit de Matthieu tient du folklore et pourtant il porte en son cœur une grande leçon qui aura traversé le temps. C’est bien ce que suggère un commentaire du pasteur Pierre-Yves Brant publié dans Les essentiels du magazine La vie. Cette réflexion s’en inspire.

Nativité

Le Dieu-Enfant

Le miracle de Noël est de nous mettre en face du Dieu-Enfant qui ne fait appel qu’à notre générosité. Ce n’est plus un maître qui fait peur, c’est un Amour qui sollicite le nôtre.

Sainte Vierge Marie et Jésus

Marie, sacrement de la divine Bonté

Ce n’est pas ravaler Dieu que de lui prêter un visage de Mère, c’est simplement accepter en toute sa plénitude cette révélation vivante qui est la personne même de la Vierge : comme le sacrement de la tendresse maternelle de Dieu.

Retour haut de page