Imprimer

Sauveur, Christ, Fils de Dieu, Seigneur


22 janvier 2011

Deuxième d’une série de douze articles publiés dans l’édition nationale du Feuillet Paroissial sur le thème « Des mots nouveaux pour dire le Credo ».
Le Symbole des Apôtres affirme quatre façons de désigner la deuxième personne de la Trinité : Jésus, Christ, Fils de Dieu et Seigneur.

Trinité

Le deuxième article du Symbole des Apôtres affirme quatre façons de désigner la deuxième personne de la Trinité : Jésus, Christ, Fils de Dieu et Seigneur. Ces titres nous sont familiers et ils ne sont guère contestés, car ils se retrouvent dans les textes bibliques.

Sauveur

Jésus SeigneurJésus veut dire en hébreu : Dieu sauve.

Dès l’Annonciation, l’Ange Gabriel lui donne comme nom propre le nom de Jésus qui indique à la fois son identité et sa mission. Dans l’histoire du salut, Dieu sauve son peuple de la servitude et du péché.

Le nom de Jésus signifie que le nom même de Dieu est présent dans la personne de son Fils fait homme pour nous sauver.

La résurrection glorifie le nom du Dieu Sauveur, car le nom de Jésus « est au-dessus de tout nom ».

Christ

Christ vient de la traduction grecque du terme hébreu Messie, qui veut dire oint. En Israël, étaient oints ceux qui recevaient une mission de Dieu. Ce devait être par excellence le cas du Messie que Dieu enverrait pour instaurer son Royaume.

L’ange a annoncé aux bergers que Jésus était le Messie promis à Israël. Sa consécration messianique s’est révélée lors de son baptême par Jean quand « Dieu l’a oint de l’Esprit Saint et de puissance » (Ac 10,38). Jésus a accueilli la profession de foi de Pierre qui le reconnaissait comme le Messie. Après la résurrection, « Dieu l’a fait Seigneur et Christ, ce Jésus que vous avez crucifié » (Ac 2,36).

Fils de Dieu

Dans l’Ancien Testament, Fils de Dieu est un titre donné aux anges, aux enfants d’Israël et à leurs rois. Par une révélation venue de Dieu le Père, Pierre confesse Jésus comme le Christ, le Fils du Dieu vivant. À la transfiguration, Jésus se désigne lui-même comme le Fils bien-aimé du Père. Devant le Sanhédrin, à la demande de ses accusateurs, Jésus avouera qu’il est le Fils de Dieu. Et le centurion face à Jésus sur la croix s’exclamera : « Vraiment cet homme était Fils de Dieu » (Mc 15,39).

Seigneur

Le nom de Dieu révélé à Moïse est rendu par le grec Kyrios qui se traduit par Seigneur. Ce terme souvent employé dans le Nouveau Testament désigne à la fois le Père et aussi Jésus reconnu également comme étant lui-même Dieu. Souvent dans les Évangiles, les personnes s’adressent à Jésus en l’appelant Seigneur. L’incrédule Thomas se prosternera devant lui en disant : « Mon Seigneur et mon Dieu! » (Jn 20,28).

Dans la liturgie chrétienne, l’invitation à la prière se fait par « Le Seigneur soit avec vous » et se conclut souvent avec les mots « Par Jésus notre Seigneur ».

Retour haut de page