Imprimer

Les titres donnés à Jésus

Voici le huitième article d’une série de dix articles présentés par l’équipe de rédaction du Feuillet Paroissial. On trouve dans les Écritures diverses manières de désigner Jésus. Souvent on accole à son nom des titres ou des qualificatifs. Les relire avec attention nous permet de goûter à la richesse inépuisable de la personne de Jésus.

Qui est le plus grand ?

Les évangiles foisonnent d’anecdotes savoureuses entourant la vie de Jésus. Un jour les apôtres marchant un peu à l’écart, discutent entre eux pour savoir qui est le plus grand parmi eux.

Voilà qu’ils se retrouvent tout gênés quand le Maître s’informe de leur sujet de conversation. Ils ont alors droit à une réponse sans équivoque :

Celui qui voudra devenir grand parmi vous se fera votre serviteur… C’est ainsi que le Fils de l’homme n’est pas venu pour être servi mais pour servir et donner sa vie en rançon pour la multitude. (Mt 20,2-28)

Servir

Jésus serviteurCes paroles prendront toute leur mesure, lors du dernier repas, quand Jésus lavera les pieds de ses disciples (Jn 13,1-16). Par ce geste, plus que par des mots, il leur redit qu’il est venu servir et qu’il attend d’eux qu’ils fassent de même. Jésus invite ses disciples et ceux qui se diront ses disciples à se faire serviteurs des uns et des autres.

C’est bien ce qu’il fit, et pas seulement en lavant des pieds comme le dernier des serviteurs. Ses gestes de guérisons, son accueil inconditionnel, son écoute, son enseignement et surtout, sa mort et sa résurrection, auront traduit le cœur de sa mission : servir.

Saint Paul, dans une hymne magnifique, dira :

Lui, de condition divine ne retint pas jalousement le rang qui l’égalait à Dieu. Mais il s’anéantit lui-même, prenant la condition d’esclave (serviteur) et devenant semblable aux hommes. Il s’humilia plus encore, obéissant jusqu’à la mort et à la mort sur une croix. (Ph 2,6-7)

Le chemin de la grandeur

Jésus s’est fait le serviteur de son Père, qui l’a envoyé en notre monde pour le sauver. Il s’est fait ainsi notre serviteur à tous. C’est pourquoi il est devenu le plus grand :

Aussi Dieu l’a exalté et lui a donné le Nom (Seigneur) qui est au-dessus de tout nom. (Ph 2,9)

Jésus nous a montré le chemin, comme il l’avait montré à ses disciples. La vraie grandeur ne réside pas dans la notoriété, dans les honneurs, les médailles, les titres et les prix. Elle réside dans le service humble et répété des autres, surtout des plus faibles et des plus démunis.

En enseignant le service et en le pratiquant lui-même, Jésus a mis la grandeur à la portée de tous et c’est à ceux-là qu’il donne rien de moins que son paradis (Mt 25,34-40).

Retour haut de page