Imprimer

Pour célébrer et redécouvrir la Parole


22 janvier 2022

Le dimanche et la semaine de la Parole arrivent à point nommé. Les mesures sanitaires ne permettent plus les rassemblements dans les lieux de culte pour célébrer l’eucharistie. Par ailleurs le partage de la Parole est toujours possible. Pourquoi ne pas en profiter! Célébrons et redécouvrons la Parole.

À point nommé

Quand en 2019 le Pape François invite l’Église universelle à célébrer la Parole le 3e dimanche du temps ordinaire, il ne pouvait soupçonner que nous allions vivre une crise sanitaire qui allait tout bouleverser.

Un peu partout à travers le monde, beaucoup de catholiques se sont retrouvés et se retrouvent encore privés de célébrations eucharistiques. Même s’il y a des reprises, les participants sont lourdement contingentés.

Communion virtuelle?

On s’est alors tourné vers les célébrations virtuelles forçant le retour à une pratique ancienne qu’on croyait oubliée celle d’assister muet à la messe d’un prêtre célébrant seul.

La communion dans toute l’acception du terme devient alors tout aussi virtuelle et bien loin de la véritable rencontre pourtant au cœur de l’expérience croyante. Or même sans eucharistie cette rencontre peut être bien réelle.

Il y a tout de même deux tables

Bible, parole, table par Waldemar Brandt (unsplash.com)Aurait-on oublié qu’il y a deux tables? Aurait-on oublié que la table eucharistique n’est pas la seule? Il y a bien une deuxième table, celle de la Parole, celle qui donne sens à l’autre, les deux tables se fécondant l’une l’autre.

Les Pères de l’Église (nos premiers théologiens) et particulièrement saint Jérôme avaient déjà pris conscience de cette double réalité. Mais une lecture un peu courte de la messe et de l’eucharistie aura pratiquement discrédité la Parole.

Même si Vatican II a permis de retrouver la juste dimension de la Parole, réalise-t-on toujours que la Parole proclamée, que la Parole partagée est, elle aussi, nourriture, une véritable nourriture.

Le sacrement de la Parole

Nourriture et sacrement tout à la fois, la Parole est porteuse de sacramentalité. C’est bien ce que la Constitution sur la Liturgie affirme sans sourciller :

Le Christ est là présent dans sa parole, car c’est lui qui parle tandis qu’on lit dans l’Église les Saintes Écritures (S.L.7)

Mais le croit-on vraiment? Croit-on qu’il s’agit d’une réelle présence tout aussi réelle que l’autre qui nous est familière?

La Parole transmise, proclamée et partagée au sein de la communauté croyante c’est le Christ à nos côtés. Elle est sacrement.

Une nourriture qui ne demande qu’à être partagée

Alors que nous sommes privés du pain eucharistique, le pain de la Parole est toujours là, accessible, à portée de main ne demandant qu’à être partagé. Et ici bien des supports techniques nous sont offerts pour nous y aider.

Célébrer le Dimanche de la Parole, vivre une Semaine de la Parole c’est la découvrir ou la redécouvrir dans toute sa dimension. C’est davantage comprendre que l’Évangile est plus qu’un livre à lire si beau soit-il.

Des ressources

Le diocèse Saint-Jean-Longueuil en collaboration avec d’autres diocèses du Québec offre tout au cours de la semaine des activités très variées permettant de célébrer et de partager la Parole.

Pour en connaître les détails, cliquez ici

Notre site offre aussi plusieurs ressources concernant la Parole dont un nouvel outil original intitulé Rencontres avec Jésus. Utilisant l’internet il est offert à ceux et celles qui cherchent une voie autre pour aborder les Évangiles. On peut en prendre connaissance en consultant :

https://catechese-ressources.com/nouvel-outil-ecoute-evangiles/

Retour haut de page