Imprimer

Découvrir le Dieu de l'Évangile

Grand spécialiste de Maurice Zundel, l’abbé Donzé insiste sur le fait que l’Évangile nous ouvre au Dieu de l’amour, au Dieu de l’Alliance, au Dieu du cœur, au Dieu intérieur. Se référer au site mauricezundel.com.

Par l’abbé Marc Donzé – « Il faut changer de Dieu »

En cliquant sur l'image, cette vidéo est chargée depuis YouTube
et vous consentez à sa politique de confidentialité.

Ci-dessous, quelques idées tirées de la présentation de l’abbé Marc Donzé.

Maurice Zundel disait parfois « Il faut changer de Dieu ». Que voulait-il dire?

Il importait pour lui de remettre en question une certaine conception de la toute-puissance de Dieu.

Un faux Dieu que Zundel appelait le « super pharaon » (car Zundel avait fait du ministère en Égypte) et qui se révèle être un Dieu « extérieur », « surplombant », « écrasant » et « redoutable ».

Ce Dieu-là est en concurrence avec l’homme.

Et pourtant, le Dieu dont il est question dans l’Évangile n’est pas un Dieu de la concurrence, il est plutôt un Dieu de l’alliance, d’une alliance d’amour et de paix.

Il est que vrai que cette manière de voir Dieu avait déjà commencé dans l’Ancien Testament, notamment dans le livre d’Osée.

L’Évangile nous ouvre à une autre manière de voir Dieu, qui approfondit et complète la révélation amorcée dans l’Ancien Testament.

L’Évangile nous ouvre au Dieu de l’amour, au Dieu de l’Alliance, au Dieu du cœur, au Dieu intérieur.

À la rencontre de Jésus avec la samaritaine, il est notamment d’adoration de Dieu en esprit et en vérité, c’est-à-dire intérieurement et dans la vérité de l’amour.

« Dieu est Amour », nous dit saint Jean (1 Jn 4,8).

Il est déjà Amour en lui-même. C’est la circulation d’amour au sein de la Sainte Trinité.

Ce qu’il est en lui-même, Dieu l’est aussi pour nous. Il ne saurait en être autrement.

Dieu est tout cœur, tout don, tout amour, toute générosité.

Il est sans arbitraire. Il est sans contrainte parce qu’il respecte la liberté de l’homme.

C’est ce Dieu-là que nous révèle l’Évangile.

« Changer de Dieu », c’est passer d’un Dieu dont la toute-puissance est écrasante et arbitraire, à un Dieu qui est Amour, au Dieu du cœur de l’homme.

Retour haut de page