Imprimer

Une nourriture pour l'âme

Quand vous méditez, prenez une idée – une seule,
celle vous qui a frappé -,
et ruminez-la jusqu’à ce qu’elle fonde dans votre cœur.

Quand vous en aurez extrait tout le suc,
passez à une autre idée,
et laissez-la vous pénétrer à son tour.

Ces idées deviennent alors
la chair de votre chair,
la vie de notre vie,
la nourriture de votre âme.

Henri Boulad, sj
Tiré du recueil La quête du sens


Étiquettes : , , ,


Retour haut de page