Imprimer

Le Dieu révélé en Jésus-Christ

Depuis deux millénaires, la question de l’identité de Jésus de Nazareth suscite des débats parfois enflammés. Déjà à son époque, ceux qui ont connu le Christ se sont interrogés, comme en témoigne cette question que Jésus posa à ses disciples : « Qui suis-je, au dire des gens? ».

Voici une série de 4 articles qui vous présentent quelques morceaux choisis tirés d’un excellent ouvrage intitulé « Jésus de Nazareth qui es-tu? » que nous vous conseillons grandement.

Henri BOULAD, Jésus de Nazareth qui es-tu ?, Éditions Anne Sigier, 2006, 145 p.

Éducateur, conférencier, professeur de théologie, Henri Boulad s.j., a été directeur de Caritas-Égypte et vice-président de Caritas-Internationalis pour le monde arabe. En reconnaissance de son engagement au service des plus démunis, il est promu par la France officier, puis commandeur de l’Ordre national du Mérite. Il a publié de nombreux ouvrages dans une douzaine de langues.

Présentation de l’ouvrage

Jésus de Nazareth qui es-tu?Depuis deux millénaires, la question de l’identité de Jésus de Nazareth suscite des débats parfois enflammés. Déjà à son époque, ceux qui ont connu le Christ se sont interrogés, comme en témoigne cette question que Jésus posa à ses disciples : « Qui suis-je, au dire des gens? »

Les quatre conférences d’Henri Boulad présentées dans ce livre apportent une réflexion originale et captivante sur le mystère de la personne de Jésus et mettent en lumière des aspects étonnants de la révélation chrétienne :

  • Kénose. Le Dieu au-delà de Dieu révélé en Jésus.
    Discussion.
  • Le Christ, un mutant. Qui es-tu, Jésus de Nazareth?
    Discussion.
  • Jésus, homme libre, un laïc non conformiste
  • Oméga et la place structurelle du Christ dans le cosmos

À partir de l’incarnation en Jésus de Nazareth, dans la foulée de la présence humble de Dieu dans sa création, l’auteur nous amène à considérer la place centrale du Christ dans l’histoire ainsi que son rôle de force unificatrice de toute l’humanité, et même de tout le cosmos.

Retour haut de page