Imprimer

Les visages de la prière


6 octobre 2016

Voici le premier d’une série de cinq articles consacrés à la prière. En se référant à quelques formes de prière plus familières, l’auteur en cerne les contours et en précise les caractéristiques les plus importantes comme ses principaux fondements bibliques.

Des questions

Qu’est-ce que prier?
Qu’en est-il de la prière aujourd’hui?
Faut-il prier souvent et quand devons-nous surtout le faire?
Y a-t-il différentes forme de prières?

Ce sont là quelques questions à propos de la prière. Bien d’autres sont possibles.

Pour répondre à l’une ou l’autre, nous irons voir diverses formes de prières, parmi les plus familières, comme la prière d’action de grâces, d’adoration, de bénédiction et de louanges.

Certes la liste pourrait s’allonger, pensons à la prière de demande, d’intercession, à la prière universelle ou aux prières pénitentielles. De même les manières de prier peuvent varier. On peut par exemple le faire seul ou avec d’autres.

Sans nécessairement approfondir chacun des visages de la prière, nous chercherons à en comprendre les principales caractéristiques et plus particulièrement leurs fondements bibliques.

Nous espérons que cela vous incitera à pousser plus loin votre recherche et surtout à vous donner des temps d’intériorité, soit pour prier ou pour faire d’autres lectures qui vous enrichiront spirituellement.

Une conversation

BougiesDisons d’entrée de jeu que la prière fait de nous des partenaires de Dieu. Dans sa définition la plus simple, elle pourrait s’expliquer comme l’action de parler à Dieu.

Mais attention, elle est plus qu’un monologue. De préférence, il faudrait donc alors dire : action de parler avec Dieu, donnant à comprendre qu’il s’agit d’abord d’une conversation.

Les dictionnaires définissent la prière comme étant un ensemble de phrases, de formules souvent convenues par lesquelles on s’adresse à Dieu.

Celui qui prie cherche alors à lui exprimer son adoration, sa vénération, sa gratitude ou à lui exprimer une demande. Ces définitions ne parviennent que difficilement à en cerner toute la réalité. Pour un chrétien, prier est d’abord une expérience de rencontre avec un Dieu qui se laisse toucher autant par nos paroles que par nos silences.

Quelques points de vue

Pour sa part, le Petit catéchisme présentait ainsi la prière : élever son coeur vers Dieu pour lui parler.
Louis Evely dit que prier, c’est exaucer Dieu qui nous prie.
René Voillaume précise que la prière : c’est penser à Dieu en l’aimant.
Quant à saint Augustin il écrit : Dieu a soif que nous ayons soif de lui.

Autant de définitions, autant de personnes, autant d’approches pour cette pratique qu’est la prière. Quelle est la vôtre?

Retour haut de page