Imprimer

Lecture publique de la Bible


29 septembre 2006

Dans un Café-Bar de Joliette, la Bible est lue publiquement! Un des responsables raconte…

Un projet et son inspiration

À Joliette, au Café-Bar l’Interlude, 408 boul. Manseau, le 3e lundi de chaque mois, de 17 à 19 heures, des lectures publiques de la bible sont proposées.

Voici les sources de ce projet :

  • LectriceNous cherchons toujours de nouvelles approches en catéchèse. Faire une catéchèse, n’est-ce pas faire retentir la Parole, la déployer, la rendre accessible? Ces séances de lecture publique de la bible allaient en ce sens.
  • Dans le diocèse de Joliette, l’assemblée du peuple de Dieu a élaboré un projet ecclésial :
    • Accueillir la Bonne Nouvelle pour devenir des révélateurs du projet de bonheur tracé par Jésus.
    • Rejoindre les personnes dans leur vécu quotidien.

Nous avons donc proposé des catéchèses bibliques selon une nouvelle formule et dans un nouveau lieu : le Café-Bar l’Interlude. Nous voulions rejoindre les gens dans leur vécu, dans un lieu qu’ils fréquentaient. Nous leur avons présenté différentes facettes de la Bonne Nouvelle :

  • Une nouvelle traduction de la Bible publiée chez Bayard et Médiaspaul, qui propose la Parole de Dieu dans un nouveau langage, un français moderne, tel que les écrivains et les poètes d’aujourd’hui l’utilisent. Nous voulions profiter de cet événement littéraire pour présenter la Parole de Dieu dans un habit neuf et encore peu connu.
  • Enfin, l’expérience des lectures publiques de la Bible au Café Sarajevo à Montréal et son succès nous a incité a tenter une aventure semblable, à notre mesure, avec nos propres ressources.

Sa réalisation

Café-BarCe projet s’est matérialisé après une assez longue gestation. Il était porté par les trois biblistes du diocèse : Raymond Gravel, Guylain Prince et moi-même.

Un lieu fut choisi : le Café-Bar L’Interlude qui est une institution reconnue dans Joliette. Les propriétaires nous ont accueillis avec empressement. Dès le départ, notre programmation a été intégrée à celle du Café et publicisée. Un mini théâtre existait déjà avec ses installations : lumière de scène, système de son, petites tables et chaises.

Nous visions une nouvelle clientèle, les personnes qui fréquentent ce Café, en particulier les étudiants et leurs professeurs. Des approches ont été faites auprès des professeurs de littérature du CEGEP de Joliette.

La formule était nouvelle :

  • Un bibliste présente brièvement les textes qui seront proclamés. Pour les premières séances, nous avions retenu les services d’un jeune acteur professionnel. Par la suite, d’autres lecteurs furent aussi invités.
  • Un feuillet de participation était remis, donnant une brève présentation des textes bibliques ainsi que leurs références précises.
  • Des pistes de discussion étaient aussi proposées.
  • En dernière partie, le dialogue s’amorçait entre les participants et le bibliste.

Le tout se déroulait de 17 h à 19 h, le 3e lundi du mois.

Pour l’automne 2006, nous avons retenu les thèmes suivants, les biblistes qui ont accepté de nous les expliquer et les lecteurs chevronnés qui sauront mettre en valeur la Parole de Dieu :

  • Marie-Madeleine, épouse ou disciple?
    Le Da Vinci Code et la Bible
  • Et Dieu créa la ciel et la terre
    Science et Bible
  • Ciel! où allons-nous?
    La mort et l’au-delà?
  • Marie, de Noël à Pâques
    La mère de Jésus dans les évangiles

Évaluation

BiblisteLieu

En choisissant L’Interlude, nous étions vraiment sur la place publique. Le service de bar était impeccable et discret. On reconnaît aussi quelques inconvénients : l’étroitesse des lieux, un local « en L », le bruit venant du bar adjacent et, pour certains, la fumée.

La clientèle

Au début, nos amis sont venus par sympathie et encouragement. Ils furent de bons publicistes. Certains nous ont accompagnés régulièrement. Dès le point de départ, une trentaine de personnes se sont présentées. Une fois, nous avons atteint la cinquantaine!

Nous constatons l’absence des étudiants et de leurs professeurs. De nouvelles approches sont à prévoir. Par contre, après la publication d’un article avec photo-couleur, dans le journal local l’Expression, de nouvelles figures sont apparues.

Une quinzaine de personnes ont constitué un noyau fidèle depuis le début. D’autres venaient selon leurs disponibilités et leurs intérêts. Un va-et-vient s’est installé qui a maintenu la moyenne des présences autour de 25 personnes.

Nous aurions voulu, pendant un an, à chaque mois, rassembler une trentaine de personnes pour une catéchèse biblique dans un lieu traditionnel, nous n’aurions probablement pas tenu le coup!

Les biblistes et les lecteurs

Les biblistes invités ont su parler simplement aux gens. Ils les mettaient en appétit d’écouter la Parole. Au moment de l’échange, ils répondaient avec pertinence aux questions des participants. Ceux-ci partaient avec une compréhension renouvelée des textes bibliques et satisfaits d’avoir pu exprimer leurs points de vue ou leurs questions.

Les lecteurs invités étaient ou des professionnels ou des gens reconnus comme de bons lecteurs. Ils ont été excellents.

Huit rencontres ont déjà eu lieu. Voici les sujets qui ont été présentés du 17 octobre 2005 au 15 mai 2006 :

  • À la recherche du bonheur
    Le Sermon sur la montagne
  • Le Maître de l’espérance
    Extraits du livre d’Isaïe
  • Noël : le « p’tit’Jésus » ou le Ressuscité
    L’évangile de l’enfance (Lc 1-2)
  • L’histoire d’une famille d’immigrants
    Le Livre de Ruth
  • Oser l’espérance au-delà des peurs
    Extraits du livre de l’Apocalypse
  • Dieu est-il sourde à la souffrance du monde?
    Extraits du livre de Job
  • Les rencontres du Ressuscité
    Les récits d’apparition
  • L’entourage féminin de Jésus
    Les femmes dans l’évangile de Luc

Prospective

À la dernière rencontre, les gens ont pu répondre à un questionnaire d’évaluation. Cet article reflète les réponses reçues. Les appréciations ont été très positives. Nous avons donc décidé de poursuivre l’expérience pour une seconde année. Nous cherchons un local plus grand. Nous pensons faire appel davantage à des lecteurs de notre milieu.

Voici une expérience biblique et catéchétique qui a suscité un intérêt soutenu. Les prochaines rencontres se dérouleront à nouveau au Café-Bar L’Interlude, au 408 Manseau, à Joliette, toujours de 17 h à 19 h, le 3e lundi du mois. Nous serons heureux de vous accueillir à l’occasion ou de façon régulière.

Retour haut de page