Imprimer

De l’enseignement à l’expérience


26 août 2006

En peu de temps, la catéchèse s’est transformée et avec elle la tâche du catéchète. Celle-ci doit être plus qu’un enseignement… que sera-t-elle donc?

Sous la pression de multiples événements, notre conception de la catéchèse change radicalement et avec elle notre compréhension du rôle du catéchète.

D’hier à aujourd’hui

Autrefois, en pensant « catéchèse », on voyait automatiquement l’image d’une classe d’enfants écoutant religieusement une brave dame leur donnant un enseignement sur un sacrement, peut-être sur Jésus. Car, à l’époque, la foi était d’abord quelque chose à apprendre et Dieu un objet à connaître.

Longtemps liée à l’enfance, à l’école et à la préparation des sacrements, donnée sous la seule forme de l’enseignement, la catéchèse devient sous nos yeux multiforme, et c’est tant mieux, car plus adaptée à la réalité du 21e siècle, l’Église pourra ainsi remplir sa mission de proposer la foi et engendrer une nouvelle génération de croyants.

Au fond, qu’est-ce que la catéchèse?

Coucher de soleilSur l’essentiel de la catéchèse, tous sont d’accord : elle doit mener à la communion avec le Christ. La catéchèse n’est pas d’abord un enseignement doctrinal ou la transmission d’un message mais bien l’offre d’une vie nouvelle avec le Christ :

« …la finalité même de la catéchèse, à savoir, mettre la personne humaine en communion avec Jésus Christ… Vivre la communion avec le Christ, c’est faire l’expérience de la vie nouvelle de la grâce. » (Directoire général pour la catéchèse, #116)

La catéchèse s’enracine donc dans le terrain de l’expérience humaine des catéchisés pour qu’ils découvrent, dans leur propre vie, « la largeur, la hauteur, la longueur, la profondeur » de l’amour personnel de Dieu en Jésus-Christ. De là, le catéchisé peut librement adhérer au Seigneur.

Un éventail de formes et de parcours

Pour toucher l’être humain tout entier dans son expérience de vie, les catéchètes peuvent exploiter toutes les possibilités de la catéchèse et rassembler dans leurs démarches des aspects comme :

  • Le contact avec la Parole de Dieu telle que transmise par l’Écriture ou les événements de la vie;
  • La prière tant personnelle que communautaire;
  • L’échange de foi avec des membres de la communauté chrétienne;
  • La liturgie qui célèbre la foi et relie au sacré;
  • L’action au profit des petits et des pauvres;
  • Et bien sûr, l’enseignement des éléments de la foi et la transmission de la culture chrétienne.

Une bonne démarche catéchétique entrecroisera ces divers éléments pour que les catéchisés acceptent de se laisser saisir par le Christ. On mesure ici le passage qu’effectue la catéchèse : d’enseignement sur Dieu, elle devient une initiation globale à la réalité du Dieu de Jésus-Christ.

On se plaint au Québec de la grande diversité des parcours et méthodes catéchétiques offerts dans les diocèses et unités pastorales. On craint un éclatement de la formation à la vie chrétienne… Mais, au bout du compte, cette variété est saine car on ne saurait rejoindre un être humain avec une seule et même démarche identique pour tous. Un éventail de parcours peut davantage assurer l’initiation des catéchisés au mystère du Christ.

À nouvelle catéchèse, nouveau catéchète

Adulte et enfantsCette évolution de la catéchèse se répercute sur le ministère du catéchète. Celui-ci ne doit pas d’abord s’évertuer à bien enseigner mais doit plutôt rassembler les conditions nécessaires pour favoriser une expérience de rencontre avec le Christ.

Voilà qui nous sort des confins de la classe! Le catéchète n’est plus seulement un enseignant mais devient davantage un accompagnateur des catéchisés; mieux, un témoin du Christ auprès d’eux. Ce témoin, selon son charisme personnel, fera goûter, éprouver et expérimenter la présence du Ressuscité et la vie qu’Il offre gratuitement.

Mais bien témoin du Christ en Église

Il va sans dire que le catéchète n’est jamais isolé; avec ses frères et sœurs qui s’engagent dans la même mission, il exprime la foi de l’Église qui envoie et accompagne tous ses catéchètes dans leur ministère. En fait, plus que la démarche catéchétique seule, c’est le témoignage combiné de plusieurs catéchètes qui est la proclamation la plus apte de la foi aujourd’hui.

À quoi ressemblera cette nouvelle catéchèse actuellement en chantier? Quel sera le visage de la communauté chrétienne issue de cette catéchèse? Bien malin qui peut risquerait une réponse!

Une conviction forte m’habite : seul l’Esprit qui agit dans les cœurs fera croître la semence que les catéchètes y auront déposée… Mais ceux-ci savent désormais que pour croire en Jésus, la personne humaine dans sa globalité, et non seulement dans son intellect, doit être rejointe et impliquée.

Retour haut de page