Imprimer

Marie et l’Ancien Testament


28 janvier 2013

L’auteur nous présente une relecture de quantité de textes de l’Ancien Testament et, avec un grand doigté, il les rapproche de Marie.

Philippe Lefebvre, La Vierge au Livre, Cerf, Paris, 2004, 214 p.

La Vierge au LivreParmi les catéchètes, qui n’a pas eu un jour l’occasion de parler de Marie? Et sur la personne de la mère de Jésus, beaucoup de livres ont été écrits ces dernières années. Récemment un ouvrage a attiré mon attention. Je l’ai dévoré. Je vous le présente.

Le P. Philippe Lefebvre nous offre l’occasion de renouveler notre regard sur Marie. Le sous-titre de son volume nous met sur la piste : Marie et l’Ancien Testament.

L’auteur nous présente une relecture de quantité de textes de l’Ancien Testament et, avec un grand doigté, il les rapproche de Marie.

Il dépose ainsi sur la Vierge un nouveau vêtement tissé aux couleurs vétéro-testamentaires. Il nous amène à saisir les harmoniques de plusieurs textes de l’Ancien Testament avec quelques passages des Évangiles concernant la figure de Marie.

Son livre est une longue et agréable promenade du premier au Nouveau Testament. On y découvre les racines de Marie ou sa famille élargie. Ainsi quantité de personnages bibliques, des femmes surtout, ont quelque chose à nous révéler sur Marie. Ces rapprochements sont souvent nouveaux, inédits. Les analyses des textes sont fines sans être difficiles. On saisit bien la cohésion des textes bibliques, la cohésion du Livre.

Comme l’affirme l’auteur en conclusion : « On peut ignorer l’histoire de la fille de Jephté pour penser la virginité de Marie; connaître ce texte peut apporter des éléments nouveaux ou aider à envisager des événements d’un autre point de vue ».

Chaque chapitre apporte ses surprises, ses révélations, ses regards nouveaux. Peu à peu, Marie rassemble en sa personne quelque chose d’Agar, mais aussi de Sara, d’Anne, de Myriam, de Rachel. Le Nouveau Testament est présenté comme une récapitulation de tout le passé d’Israël.

Certaines situations (le sommeil d’Adam), une prophétie (celle d’Isaïe 7), la Sagesse personnifiée dans le livre des Proverbes sont autant d’occasion de faire de nouveaux rapprochements avec Marie.

Philippe Lefebvre est dominicain. Il enseigne à l’école biblique de Jérusalem. Souhaitons que l’on puisse de nouveau avoir accès à sa réflexion et à d’autres ouvrages aussi stimulants et faciles à lire.


Étiquettes : ,


Retour haut de page