Imprimer

Maintenir un projet éducatif chrétien

Quel avenir pour l’enseignement religieux catholique dans les écoles privées du Québec?

Jean-Marc St-Jacques est directeur général du Collège Bourget à Rigaud et président de la Fédération des établissements d’enseignement privés (FEEP).

Une date butoir : juin 2008

Enseigne - ÉcoliersLe gouvernement du Québec a finalement fait son nid : en 2008, il n’y aura plus de cours d’enseignement religieux confessionnel (EMRC) dans les écoles publiques québécoises. Qu’en est-il des écoles privées?

Pour l’instant, le cours d’EMRC continue à être offert dans toutes les écoles du Québec publiques comme privées. Lors d’une récente enquête, les établissements privés ont confirmé leur volonté de continuer à offrir un enseignement religieux confessionnel même au-delà de la date butoir de juin 2008.

En effet, plus de 85% des établissements privés ont affirmé qu’ils souhaitaient maintenir ce cours et assurer une formation religieuse de qualité, tout comme une ouverture à la dimension spirituelle, élément constituant toute personne.

À cet égard, en collaboration avec l’université de Sherbrooke, la Fédération des établissements d’enseignement privés (FEEP) a mis sur pied un programme de formation des enseignants en EMRC et des animateurs de pastorale. Ce cours permettra ainsi à ces éducateurs de développer une plus grande compétence en ce domaine.

En attente du cours d’enseignement religieux non confessionnel

Pour l’instant, tout le monde est en mode attente. Quel sera le contenu du nouveau cours d’enseignement religieux non confessionnel, d’éthique et de culture religieuse? Nul ne le sait! C’est à venir.

En conformité avec les lois touchant à l’éducation, tous les établissements incluront donc dans leur grille-matière ce nouveau cours.

Mais, chaque établissement, selon ce que nous comprenons des avis actuels, est et demeurera libre d’ajouter les cours qu’il désire bien offrir aux jeunes qu’il accueille.

Offrir un cours qui présente le projet chrétien

Établissement scolaireC’est ainsi que plusieurs maisons (environ 85%) ont déjà manifesté leur intérêt de continuer à offrir un cours qui présente explicitement le projet chrétien :

  • les grandes figures de l’Ancien Testament;
  • le message actuel de l’Évangile du Christ;
  • les valeurs promues par la vision chrétienne du monde…
  • …sans omettre de présenter les grandes religions pour que chaque jeune puisse mieux se situer dans l’univers du « marché religieux » actuel.

Offrir une pastorale vivante

En même temps, tous ont réaffirmé leur volonté d’assurer une pastorale vivante et active permettant aux jeunes d’expérimenter des valeurs essentielles de communion, d’engagement, de solidarité, de tolérance…

Fortes d’une longue tradition de service auprès des jeunes québécois, les écoles privées souhaitent vivement poursuivre l’enseignement des valeurs chrétiennes qui ont marqué la société d’ici.

Non pas d’une manière frileuse, en tentant de préserver un précieux patrimoine! Mais, résolument tournées vers demain, les écoles veulent promouvoir ces valeurs toujours actuelles qui tissent des liens entre tous et qui permettent l’émergence de jeunes debout, adultes fiers et engagés, formés dans toutes les facettes de leur personnalité.

Place à un enseignement religieux culturel et confessionnel

C’est un dossier à suivre au cours des prochaines années pour assurer la mise en place d’un enseignement religieux culturel respectueux des autres et un espace à l’enseignement confessionnel pour les établissements qui le souhaitent.

Retour haut de page