Imprimer

Paul est d’avis qu’il n’est pas nécessaire d’être d’abord juif pour croire et suivre Jésus


23 août 2012

Septième d’une série de 10 chroniques sur les défis des premières communautés chrétiennes à la lumière du Nouveau Testament.
À la « conférence de Jérusalem », sorte de premier concile, les bases de l’Église catholique, c’est-à-dire « universelle » y ont été jetées.

Palestine au temps de Jésus
Palestine au temps de Jésus

La fuite des disciples de langue grecque vers le nord, suite au harcèlement de la part des autorités juives de Jérusalem, a profondément marqué le sort du christianisme.

Le groupe de disciples le plus progressiste, le plus ouvert au monde de son temps, le plus audacieux face aux païens, se redéploie dans la grande ville cosmopolite d’Antioche, en Syrie. Aussitôt, leur prédication s’adresse non seulement aux juifs qui fréquentent les synagogues, mais elle s’étend aux païens sur la place publique.

Jésus, le Messie juif, est prêché en grec Christ et Seigneur de toutes les nations, auprès d’une population des plus diversifiées. L’affaire Jésus dépasse désormais les frontières géographiques, ethniques et culturelles de la Palestine. L’Église devient une organisation internationale, avec un autre centre d’opérations que la ville sainte de Jérusalem. Quel changement!

« C’est à Antioche que, pour la première fois, les disciples reçurent le nom de chrétiens » (Ac 11,26c1). D’Antioche partent les premiers prédicateurs chrétiens dans le monde greco-romain, envoyés en mission par l’Église dans les villes des environs. Parmi ces premiers missionnaires auprès des païens, l’Église d’Antioche nomme un certain Barnabé et un certain Saul de Tarse (Ac 13,1-32).

Vocation et mission de Paul

Tout le monde le sait : l’Apôtre des Gentils était d’abord un pharisien, persécuteur de l’Église (Ga 1,11-243; Ph 3,5-64). Sur le chemin de Damas, Saul ou Paul (il portait les deux noms) rencontre le Ressuscité et se dédie désormais à prêcher le Christ (Ac 9,1-225).

Carte de la 1ère mission de saint Paul
Première mission de saint Paul

Fort de sa double éducation, juive et grecque, Paul met ses talents au service de l’Église d’Antioche. Ce n’est pas long qu’il remporte un succès fracassant auprès des païens, si bien que, le nombre des chrétiens d’origine païenne augmentant, l’Église d’Antioche se trouve dans l’embarras.

En effet, officiellement du moins, l’Église est jusqu’alors une assemblée juive, qu’on y parle hébreu ou grec. Pour en faire partie, les païens auraient dû se faire circoncire et observer la Loi juive. Or, Paul est d’avis qu’il n’est pas nécessaire d’être d’abord juif pour croire et suivre Jésus.

Dès son premier voyage missionnaire, Paul n’exige pas des païens convertis qu’ils deviennent d’abord juifs avant de recevoir le baptême. Cela cause tout un émoi parmi certains chrétiens d’origine juive, qui considèrent que Paul vient de trahir l’Alliance de Dieu avec le peuple élu.

Baptême et circoncision

Mur de Jérusalem
Mur de Jérusalem

L’affaire est grave et doit être portée à l’attention des apôtres à Jérusalem. Une délégation de l’Église d’Antioche, comprenant entre autres Paul, Tite et Barnabé, se rend à Jérusalem pour consulter les piliers de la foi sur cette question. C’est ce qu’il est convenu d’appeler la « conférence de Jérusalem », sorte de premier concile… (Ac 15,1-356).

On ne saurait sous-estimer l’importance de cette première conférence des apôtres. Les bases de l’Église catholique, c’est-à-dire « universelle » y ont été jetées. Jacques, Pierre et Jean sont tombés d’accord avec Paul que les marques distinctives du peuple élu n’étaient pas obligatoires pour les chrétiens issus des autres nations. Le baptême en Jésus Christ suffisait.

Imaginons un peu l’audace des apôtres! En laissant tomber la circoncision, pour ne garder que le baptême, ils viennent d’ouvrir la porte à une évangélisation qui respecte les divers peuples et cultures du monde!

  1. Ac 11,26c
    11:26c Et c’est à Antioche que, pour la première fois, le nom de “chrétiens” fut donné aux disciples.
    TOB

  2. Ac 13,1-3
    13:1 Il y avait à Antioche, dans l’Église du lieu, des prophètes et des hommes chargés de l’enseignement: Barnabas, Syméon appelé Niger et Lucius de Cyrène, Manaen compagnon d’enfance d’Hérode le tétrarque, et Saul.
    13:2 Un jour qu’ils célébraient le culte du Seigneur et jeûnaient, l’Esprit Saint dit: “Réservez-moi donc Barnabas et Saul pour l’œuvre à laquelle je les destine.”
    13:3 Alors, après avoir jeûné et prié, et leur avoir imposé les mains, ils leur donnèrent congé.
    TOB

  3. Ga 1,11-24
    1:11 et leur dirent: “Gens de Galilée, pourquoi restez-vous là à regarder vers le ciel? Ce Jésus qui vous a été enlevé pour le ciel viendra de la même manière que vous l’avez vu s’en aller vers le ciel.”
    1:12 Quittant alors la colline appelée Mont des Oliviers, ils regagnèrent Jérusalem – cette colline n’en est distante que d’un chemin de sabbat.
    1:13 A leur retour, ils montèrent dans la chambre haute où se retrouvaient Pierre, Jean, Jacques et André; Philippe et Thomas; Barthélemy et Matthieu; Jacques fils d’Alphée, Simon le zélote et Jude fils de Jacques.
    1:14 Tous, unanimes, étaient assidus à la prière, avec quelques femmes dont Marie la mère de Jésus, et avec les frères de Jésus.
    1:15 En ces jours-là, Pierre se leva au milieu des frères – il y avait là, réuni, un groupe d’environ cent vingt personnes – et il déclara:
    1:16 “Frères, il fallait que s’accomplisse ce que l’Esprit Saint avait annoncé dans l’Écriture, par la bouche de David, à propos de Judas devenu le guide de ceux qui ont arrêté Jésus.
    1:17 Il était de notre nombre et avait reçu sa part de notre service.
    1:18 Or cet homme, avec le salaire de son iniquité, avait acheté une terre: il est tombé en avant, s’est ouvert par le milieu, et ses entrailles se sont toutes répandues.
    1:19 Tous les habitants de Jérusalem l’ont appris: aussi cette terre a-t-elle été appelée, dans leur langue, Hakeldama, c’est-à-dire Terre de sang.
    1:20 Il est de fait écrit dans le livre des Psaumes: Que sa résidence devienne déserte et que personne ne l’habite et encore: Qu’un autre prenne sa charge.
    1:21 Il y a des hommes qui nous ont accompagnés durant tout le temps où le Seigneur Jésus a marché à notre tête,
    1:22 à commencer par le baptême de Jean jusqu’au jour où il nous a été enlevé: il faut donc que l’un d’entre eux devienne avec nous témoin de sa résurrection.”
    1:23 On en présenta deux, Joseph appelé Barsabbas, surnommé Justus, et Matthias.
    1:24 Et l’on fit alors cette prière: “Toi, Seigneur, qui connais les cœurs de tous, désigne celui des deux que tu as choisi
    TOB

  4. Ph 3,5-6
    3:5 circoncis le huitième jour, de la race d’Israël, de la tribu de Benjamin, Hébreu fils d’Hébreux; pour la loi, Pharisien;
    3:6 pour le zèle, persécuteur de l’Église; pour la justice qu’on trouve dans la loi, devenu irréprochable.
    TOB

  5. Ac 9,1-22
    9:1 Saul, ne respirant toujours que menaces et meurtres contre les disciples du Seigneur, alla
    9:2 demander au Grand Prêtre des lettres pour les synagogues de Damas. S’il trouvait là des adeptes de la Voie, hommes ou femmes, il les amènerait, enchaînés, à Jérusalem.
    9:3 Poursuivant sa route, il approchait de Damas quand, soudain, une lumière venue du ciel l’enveloppa de son éclat.
    9:4 Tombant à terre il entendit une voix qui lui disait: “Saoul, Saoul, pourquoi me persécuter?”
    9:5 – “Qui es-tu, Seigneur?” demanda-t-il. Je suis Jésus, c’est moi que tu persécutes.
    9:6 Mais relève-toi, entre dans la ville, et on te dira ce que tu dois faire.”
    9:7 Ses compagnons de voyage s’étaient arrêtés, muets de stupeur: ils entendaient la voix, mais ne voyaient personne.
    9:8 Saul se releva de terre, mais bien qu’il eût les yeux ouverts, il n’y voyait plus rien et c’est en le conduisant par la main que ses compagnons le firent entrer dans Damas
    9:9 où il demeura privé de la vue pendant trois jours, sans rien manger ni boire.
    9:10 Il y avait à Damas un disciple nommé Ananias; le Seigneur l’appela dans une vision: “Ananias!” – Me voici, Seigneur!” répondit-il.
    9:11 Le Seigneur reprit: “Tu vas te rendre dans la rue appelée rue Droite et demander, dans la maison de Judas, un nommé Saul de Tarse; il est là en prière
    9:12 et vient de voir un homme nommé Ananias entrer et lui imposer les mains pour lui rendre la vue.”
    9:13 Ananias répondit: “Seigneur, j’ai entendu bien des gens parler de cet homme et dire tout le mal qu’il a fait à tes saints à Jérusalem.
    9:14 Et ici il dispose des pleins pouvoirs reçus des grands prêtres pour enchaîner tous ceux qui invoquent ton nom.”
    9:15 Mais le Seigneur lui dit: “Va, car cet homme est un instrument que je me suis choisi pour répondre de mon nom devant les nations païennes, les rois et les Israélites.
    9:16 Je lui montrerai moi-même en effet tout ce qu’il lui faudra souffrir pour mon nom.”
    9:17 Ananias partit, entra dans la maison, lui imposa les mains et dit: “Saoul, mon frère, c’est le Seigneur qui m’envoie – ce Jésus, qui t’est apparu sur la route que tu suivais – afin que tu retrouves la vue et que tu sois rempli d’Esprit Saint.”
    9:18 Des sortes de membranes lui tombèrent aussitôt des yeux; il retrouva la vue et reçut alors le baptême;
    9:19 puis, quand il se fut alimenté, il reprit des forces. Il passa quelques jours avec les disciples de Damas,
    9:20 et, sans attendre, il proclamait dans les synagogues que Jésus est le Fils de Dieu.
    9:21 Tous ceux qui l’entendaient en restaient stupéfaits et ils disaient: “N’est-ce pas lui qui, à Jérusalem, s’acharnait contre ceux qui invoquent ce nom? Et n’était-il pas venu tout exprès pour les conduire, enchaînés, aux grands prêtres?”
    9:22 Mais Saul s’affirmait d’autant plus et il confondait les habitants juifs de Damas en prouvant que Jésus était bien le Messie.
    TOB

  6. Ac 15,1-35
    15:1 Certaines gens descendirent alors de Judée, qui voulaient endoctriner les frères: “Si vous ne vous faites pas circoncire selon la règle de Moïse, disaient-ils, vous ne pouvez pas être sauvés.”
    15:2 Un conflit en résulta, et des discussions assez graves opposèrent Paul et Barnabas à ces gens. On décida que Paul, Barnabas et quelques autres monteraient à Jérusalem trouver les apôtres et les anciens à propos de ce différend.
    15:3 L’Église d’Antioche pourvut à leur voyage. Passant par la Phénicie et la Samarie, ils y racontaient la conversion des nations païennes et procuraient ainsi une grande joie à tous les frères.
    15:4 Arrivés à Jérusalem, ils furent accueillis par l’Église, les apôtres et les anciens, et ils les mirent au courant de tout ce que Dieu avait réalisé avec eux.
    15:5 Des fidèles issus du pharisaïsme intervinrent alors pour soutenir qu’il fallait circoncire les païens et leur prescrire d’observer la loi de Moïse.
    15:6 Les apôtres et les anciens se réunirent pour examiner cette affaire.
    15:7 Comme la discussion était devenue vive, Pierre intervint pour déclarer: “Vous le savez, frères, c’est par un choix de Dieu que, dès les premiers jours et chez vous, les nations païennes ont entendu de ma bouche la parole de l’Évangile et sont devenues croyantes.
    15:8 Dieu, qui connaît les cœurs, leur a rendu témoignage, quand il leur a donné, comme à nous, l’Esprit Saint.
    15:9 Sans faire la moindre différence entre elles et nous, c’est par la foi qu’il a purifié leurs cœurs.
    15:10 Dès lors, pourquoi provoquer Dieu en imposant à la nuque des disciples un joug que ni nos pères ni nous-mêmes n’avons été capables de porter?
    15:11 Encore une fois, c’est par la grâce du Seigneur Jésus, nous le croyons, que nous avons été sauvés, exactement comme eux!”
    15:12 Il y eut alors un silence dans toute l’assemblée, puis l’on écouta Barnabas et Paul raconter tous les signes et les prodiges que Dieu, par leur intermédiaire, avait accomplis chez les païens.
    15:13 Quand ils eurent achevé, Jacques à son tour prit la parole: “Frères, écoutez-moi.
    15:14 Syméon vient de nous rappeler comment Dieu, dès le début, a pris soin de choisir parmi les nations païennes un peuple à son nom.
    15:15 Cet événement s’accorde d’ailleurs avec les paroles des prophètes puisqu’il est écrit:
    15:16 Après cela, je viendrai reconstruire la hutte écroulée de David. Les ruines qui en restent, je les reconstruirai, et je la remettrai debout.
    15:17 Dès lors le reste des hommes cherchera le Seigneur, avec toutes les nations qui portent mon nom. Voilà ce que dit le Seigneur, il réalise ainsi ses projets
    15:18 connus depuis toujours.
    15:19 “Je suis donc d’avis de ne pas accumuler les obstacles devant ceux des païens qui se tournent vers Dieu.
    15:20 Écrivons-leur simplement de s’abstenir des souillures de l’idolâtrie, de l’immoralité, de la viande étouffée et du sang.
    15:21 Depuis des générations, en effet, Moïse dispose de prédicateurs dans chaque ville, puisqu’on le lit tous les sabbats dans les synagogues.”
    15:22 D’accord avec toute l’Église, les apôtres et les anciens décidèrent alors de choisir dans leurs rangs des délégués qu’ils enverraient à Antioche avec Paul et Barnabas. Ce furent Judas, appelé Barsabbas, et Silas, des personnages en vue parmi les frères.
    15:23 Cette lettre leur fut confiée: “Les apôtres, les anciens et les frères saluent les frères d’origine païenne qui se trouvent à Antioche, en Syrie et en Cilicie.
    15:24 Nous avons appris que certains des nôtres étaient allés vous troubler et bouleverser vos esprits par leurs propos; ils n’en étaient pas chargés.
    15:25 Nous avons décidé unanimement de choisir des délégués que nous vous enverrions avec nos chers Barnabas et Paul,
    15:26 des hommes qui ont livré leur vie pour le nom de notre Seigneur Jésus Christ.
    15:27 Nous vous envoyons donc Judas et Silas pour vous communiquer de vive voix les mêmes directives.
    15:28 L’Esprit Saint et nous-mêmes, nous avons en effet décidé de ne vous imposer aucune autre charge que ces exigences inévitables:
    15:29 vous abstenir des viandes de sacrifices païens, du sang, des animaux étouffés et de l’immoralité. Si vous évitez tout cela avec soin, vous aurez bien agi. Adieu!”
    15:30 Ayant reçu congé, la délégation descendit donc à Antioche où elle réunit l’assemblée pour lui communiquer la lettre.
    15:31 Sa lecture fut une joie par l’encouragement qu’elle apportait.
    15:32 Judas et Silas, de leur côté, en prophètes qu’ils étaient, leur apportèrent longuement de vive voix encouragement et soutien;
    15:33 ils restèrent quelque temps, puis les frères leur donnèrent congé, en leur souhaitant la paix, pour rejoindre ceux qui les avaient envoyés.
    15:34
    15:35 Quant à Paul et Barnabas, ils demeurèrent à Antioche. En compagnie de beaucoup d’autres encore, ils enseignaient et ils annonçaient la bonne nouvelle de la parole du Seigneur.
    TOB

Retour haut de page