Deux personnes et feux de Ian Schneider (unsplash.com)

Notre vie comme un dialogue

Vous n’êtes plus seuls, votre vie n’est plus un monologue, c’est un dialogue. Au plus intime de vous-mêmes, vous êtes deux, le Christ est avec vous, le Christ est au centre de votre intimité. (Maurice Zundel)

Si tu savais le don de Dieu!

Si tu savais le don de Dieu !

Un livre qui permet à toute personne de découvrir, de revisiter ou d’approfondir la foi chrétienne à la lumière de ses fondamentaux. Pour une meilleure compréhension du don inouï de Dieu qui vient à la rencontre de notre soif de bonheur et de Vie.

Baptême d'un enfant (pixabay.com)

Les parrains et marraines du baptême

La vie chrétienne ne s’ouvre véritablement à nous que si nous acceptons de reconnaître que les paroles de Dieu passent par le témoignage, parfois admirable, parfois maladroit et fragile, de personnes très humaines. (Fr. Jacques-Benoît Rauscher, o.p.)

"Lumière sur le chemin" par John Towner (unsplash.com)

Tout commence par le baptême

L’Esprit peut rendre possible toutes les audaces car c’est lui qui appelle et permet de devenir de véritables disciples, des disciples-missionnaires. C’est ce même Esprit qui invite à oser. Quelque chose de neuf, d’inattendu est là devant nous. Alors plongeons vers l’inconnu tout en s’accordant le droit à l’erreur et de pouvoir recommencer.

Jeune femme qui prie avec bible par Ben White (unsplash.com)

Être une preuve

Il s’agit surtout de faire la jonction avec ce que je suis et ce qu’implique cette vie nouvelle, promesse pour demain certes, mais aussi et surtout réalité pour aujourd’hui. Or il n’y a que nous qui puissions le faire.

Lumière et paysage - Photo par Jake Givens (unsplash.com)

Notre ADN baptismal

Thérèse de Lisieux nous rappelle que nous sommes TOUS appelés à la sainteté.

Eau et rayons - Photo par Cristian Palmer (unsplash.com)

Bien plus que du vocabulaire à la mode

Saint Paul parle souvent du baptême dans ses lettres. Il en parle comme d’une plongée dans la mort et la résurrection du Christ. Tout de même pas banal…

Ciel

Les cieux s’ouvrirent …

Le folklore qui entoure la fête de Noël n’est pas sans charme. De même les célébrations liturgiques où l’on chante « l’heure solennelle » et « le divin enfant » tout en évoquant le son des « musettes qui résonnent ». Étrangement la fête de la naissance se termine de manière abrupte avec le récit du baptême de Jésus, trente ans plus tard. Si la magie n’est plus là, les questions demeurent.

Retour haut de page