Imprimer

De quelle joie parle-t-on?


11 décembre 2011

Le site Catéchèse/Ressources est un service offert par les Clercs de Saint-Viateur du Canada. À vous qui nous fréquentez, vous qui cherchez à approfondir votre foi en Jésus Christ et à explorer les divers volets de la mission catéchétique, nous tenons à vous adresser bien fraternellement ce message…

Même si comme vous je sens l’expression un peu usée, je désire de grand cœur vous souhaiter un très Joyeux Noël. Oser croire que la fête de la Nativité puisse être pour chacun de vous un moment de joie, c’est traduire l’objet de ma prière. Mais de quelle joie parle-t-on? De mieux en préciser les contours nous donnera peut-être le goût de voir durer la joie de Noël tout au long de l’année 2012.

… celle de la proximité

Étoile du bergerEt cette joie qu’elle est-elle? Celle de se redire ensemble qu’un jour Dieu a quitté son grand ciel pour se faire l’un de nous, pour être avec nous.

Évoquer cette proximité, donne à penser à ce que nous voulons vivre au cœur même de notre communauté paroissiale. Ainsi Noël sera joyeux si nous savons nous faire proche les uns des autres.

… celle de ne pas se savoir seul

La joie de Noël, c’est aussi celle de contempler l’infini de Dieu au cœur de la fragilité : « un petit enfant emmailloté et couché dans une mangeoire ». Et si cette fragilité ressemblait à la nôtre, à nos fragilités, car elles sont nombreuses. Elles s’appellent l’âge, la santé, les emplois précaires, la crise économique, l’appauvrissement, la solitude, les grands ados, le couple, la famille, le manque de prêtres pour animer les communautés, le recrutement des bénévoles de plus en plus difficile… Voilà pourquoi Noël sera joyeux s’il devient une merveilleuse occasion de bien comprendre que le nom d’Emmanuel signifie « Dieu-avec-nous ».

… celle des engagements

La joie de Noël, c’est celle de Marie accueillant dans sa vie le mystère; cette joie qu’elle a de donner à Dieu un visage humain, de lui donner une bouche pour annoncer les merveilles de son Père et des mains pour guérir. Aujourd’hui c’est à nous de lui donner un visage et des mains. C’est pourquoi Noël sera joyeux s’il réveille dans nos communautés des engagements nouveaux.

… celle de la confiance

La joie de Noël c’est aussi celle des bergers perdus dans la nuit et qui se font dire : Soyez sans crainte… Il y a toujours de la crainte devant ce qui nous échappe et l’avenir est ainsi. Noël sera joyeux si nos coeurs savent se faire accueillants à son message de paix et de confiance.

C’est bien cette joie que je désire vous offrir!


Étiquettes : ,


Retour haut de page