Imprimer

Les premiers chrétiens ont choisi de relever les défis que leur lança l’Esprit Saint


29 août 2012

Neuvième d’une série de 10 chroniques sur les défis des premières communautés chrétiennes à la lumière du Nouveau Testament.
Après l’expansion formidable de la foi chrétienne dans tout le bassin Méditerranéen, la seconde moitié du premier siècle de notre ère apporte de nouveaux défis aux jeunes Églises, qui n’ont pour la plupart que quelques décennies d’existence.

Après l’expansion formidable de la foi chrétienne dans tout le bassin Méditerranéen, la seconde moitié du premier siècle de notre ère apporte de nouveaux défis aux jeunes Églises, qui n’ont pour la plupart que quelques décennies d’existence.

Aviron sur mer houleuseNous, nous aurions sûrement dit : « c’est encore trop tôt pour du changement! » Comme nous aujourd’hui, les premiers chrétiens avaient le choix entre faire face à la musique de leur temps ou bien s’enfouir la tête dans le sable « en attendant que ça passe »…

Heureusement pour nous, ils ont choisi de relever les défis, en dépit de leur manque d’expérience, sans quoi nous, nous ne serions pas là.

Demandons la grâce de leur courage, pour relever les défis que nous lance l’Esprit Saint maintenant…

Jérusalem tombe

Dans les années soixante (du premier siècle!), une première révolte juive armée a lieu contre l’occupant romain en Palestine.

L’arrogance romaine est à son comble : on pille les villages, on puise dans le trésor du Temple, on prive les juifs de certains privilèges civiques.

Destruction du Temple de Jérusalem
Destruction du Temple de Jérusalem

Les zélotes1 appellent la population à prendre les armes, le grand-prêtre arrête le sacrifice quotidien au Temple pour la santé de l’empereur, le procurateur Florus se réfugie à Césarée.

La première « guerre juive » dure environ dix ans. En 70 A.D., l’armée de Titus prend Jérusalem, rase la ville et brûle le Temple.

Juifs et chrétiens perdent leur principal point de repère : la ville sainte et la maison de Dieu! Imaginons l’Église Catholique d’aujourd’hui après un bombardement hypothétique du Vatican où périraient le pape et la curie romaine…

Les apôtres disparaissent

Dans le tumulte de la guerre juive et les persécutions qui commencent à Rome, la première génération de leaders chrétiens disparaît de la scène.

Crucifixion de Saint-Pierre - De Caravaggio
Crucifixion de
Saint-Pierre
De Caravaggio

Pierre et Paul meurent martyrs à Rome aux alentours des années 64-67 A.D.

Tôt ou tard, les témoins oculaires du Sauveur Jésus ne sont plus là pour guider les baptisés.

Imaginons un peu l’Église Catholique d’aujourd’hui après un hypothétique empoisonnement des cardinaux et des évêques réunis en Concile… La mission risque de s’arrêter net.

C’est alors que, dans un élan de foi à toute épreuve, sont rédigés les quatre évangiles, pour rappeler la mission de Jésus aux baptisés orphelins, et pour les relancer sur les sentiers de la mission, à la suite du témoignage des apôtres!

Juifs et chrétiens se séparent

Le premier grand schisme qui secoue l’Église est, curieusement, celui qui donne naissance officiellement à la religion chrétienne.

Rappelons-nous que les premiers chrétiens étaient des juifs, et qu’ils ne voulaient pas fonder une nouvelle religion, mais plutôt vivre le judaïsme à la lumière du Messie Jésus.

Pendant les premières décennies de son existence, le christianisme était une secte juive ouverte aux païens, ni plus ni moins. Or, la destruction du Temple de Jérusalem et la disparition des prêtres juifs force les pharisiens, les rabbis, les scribes et les docteurs de la Loi à assumer le leadership d’Israël. Ils décident d’expulser de la synagogue ceux et celles qui croient en Jésus Messie (Jn 9,222; Jn 12,423; Jn 16,24).

Désormais, juifs et chrétiens marcheront sur des chemins bien distincts. Quel changement!

  1. Zélote
    Partisan d’un mouvement révolutionnaire.
    Cf. Xavier Léon-Dufour, Dictionnaire du Nouveau Testament, Seuil, 1975.

  2. Jn 9,22
    9:22 Ses parents parlèrent ainsi parce qu’ils avaient peur des Juifs. Ceux-ci étaient déjà convenus d’exclure de la synagogue quiconque confesserait que Jésus est le Christ.
    TOB

  3. Jn 12,42
    12:42 Cependant, parmi les dirigeants eux-mêmes, beaucoup avaient cru en lui; mais, à cause des Pharisiens, ils n’osaient le confesser, de crainte d’être exclus de la synagogue.
    TOB

  4. Jn 16,2
    16:2 On vous exclura des synagogues. Bien plus, l’heure vient où celui qui vous fera périr croira présenter un sacrifice à Dieu.
    TOB

Retour haut de page