Ciel de Anthony Canti (unsplash.com)

Dieu trinitaire / Dieu Amour

Dieu est unique, mais non pas solitaire. Comment un Dieu solitaire pourrait-il aimer?… Aimer qui? Aimer quoi? (Henri Boulad, sj)

Fleur et chemin de fer par Clement Falize (unsplash.com)

Accueillir les pensées et la force de l’Esprit

Demander l’Esprit Saint, c’est demander ce qu’il y a de mieux pour nous et de plus important. Demander d’être totalement habités et animés par l’Esprit Saint, la force de Dieu.

Cerf-volant au vent par Aaron Burden (unsplash.com)

Esprit Saint, souffle sur moi

Viens, Esprit Saint, tu es le Souffle de Dieu. Souffle sur moi tous les vents et je poursuivrai mon aventure dans l’Église de Jésus. Je deviendrai un témoin de ton amour! (Auteur inconnu)

Porte ouverte par Matthew T Rader (unsplash.com)

Accueillir le don qui m’est fait

La prière? Ce n’est pas une question « d’experts ». C’est l’Esprit qui est appelé à prononcer les mots en moi, et à les faire vivre pour moi.

Ciel, montagne, forêt - Photo par Norbert Kundrak (unsplash.com)

La grâce de l’Esprit Saint

Une force, une joie te sort tout à coup de ta tristesse, de ta morosité, de ton accablement et te fait voir les bons côtés de la vie. C’est la grâce de l’Esprit Saint qui passe.

Arbre et matin

Enraciner ma vie dès le matin

François de Sales nous invite à méditer l’évangile chaque matin afin d’apprendre les manières d’être de Jésus et ainsi lui devenir semblable. Sentiments et résolutions sont les grands fruits de cette forme de méditation (oraison).

Terrain de course

L’apôtre Paul, athlète de Jésus Christ

Certes, la rencontre toute gratuite du Ressuscité sur le chemin de Damas a été un moment décisif dans la vie de Paul. Seulement, cet événement capital demandait à être cultivé et entretenu, car rien n’est automatique dans la vie de foi. À l’instar d’un athlète, l’apôtre Paul savait mettre en pratique quelques incontournables afin de garder allumé le feu qui l’habitait. Quels sont-ils?

Pêcheurs

Tous appelés à faire sa part pour l’avènement du Royaume

Réhabiliter la grâce du baptême (et par le fait même la « confirmation du baptême »), c’est reconnaître le rôle de l’Esprit-Saint dans la liberté et la vocation de tout chrétien à la responsabilité apostolique, chacun selon son charisme personnel. Chaque chrétien participe au sacerdoce du Christ et est donc pleinement responsable de l’avènement du Royaume de Dieu.

Retour haut de page