Plante fragile par Bonnie Kittle (unsplash.com)

La vulnérabilité

Même si le mot est en vogue la réalité qu’il sous-tend ne l’est pas nécessairement. Une religieuse des Fraternités Monastiques de Jérusalem nous en offre une relecture. Si elle songe d’abord à la réalité communautaire qu’est la sienne, sa réflexion est pour tous.

Pierre roulée - signe de la résurrection du Christ par Pisit Heng (unsplash.com)

« Pour moi, vivre, c’est Jésus-Christ. »

Toute la perfection chrétienne, c’est cela, c’est Jésus-Christ vivant en nous, dans notre esprit, dans notre cœur, dans notre sensibilité, dans notre chair, dans notre action, dans notre conduite. (Maurice Zundel)

Sanctuaire, ouverture et horizon par Mnica (unsplash.com)

La prière

La prière est ce lieu de présence à la Présence, au cœur même de notre intimité, sanctuaire où s’élabore l’alliance, l’alliance avec Dieu. (Anne Gérardin)

Icône du Christ

Pour un chrétien…

Le Christ que chacun porte en lui. Lorsque nous allons vers plus d’humanité, c’est le Christ qui grandit en nous. (André Gouzes)

Homme qui marche de Olia Gozha (unsplash.com)

À la recherche du sens

Rechercher le sens de la vie, c’est déjà croire qu’elle a un sens, c’est croire en soi et à la place qui nous revient dans la société. (Christian Ernst)

Cahier et montre par Stil (unsplash.com)

Le temps que nous Lui offrons

Voici un des grands dons de la prière : la conversion du cœur qui prend sa source dans la conversion du désir. D’autres désirs nous montent au cœur, que nos vieilles habitudes ignoraient. Nous nous prenons – mais cela ne vient pas de nous et n’est pas au bout d’un effort – à désirer ce que nous redoutions et à nous inquiéter de ce que nous désirions. L’Esprit de Dieu n’a besoin pour opérer la conversion de notre cœur que de ce temps de prière que nous lui offrons. (Pierre Guilbert)

Autel par Grant Whitty (unsplash.com)

Le sens de la liturgie eucharistique

Nous sommes ici pour nous charger du Christ, pour l’emporter avec nous, comme la lumière du monde, afin de le donner au monde. (Maurice Zundel)

Thérèse de Lisieux

Docteur Thérèse-de-l’Enfant-Jésus

Quand on pense à ce qu’est le cœur de la mission catéchétique, comment ne pas se laisser interpeller et inspirer par Thérèse de l’Enfant-Jésus en annonçant, comme elle, un Dieu de miséricorde, un Dieu qui aime.

Retour haut de page