Imprimer

Le devenir de la catéchèse


2 novembre 2012

Un ouvrage qui rappelle l’essentiel de la catéchèse, suggère des pistes de réflexion et d’action et met en garde contre des voies sans issue.

Le devenir de la catéchèseROUTHIER, Gilles, Le devenir de la catéchèse, Éditions Médiaspaul, Collection Pastorale et Vie, no 17, 2003, 101 p.

Dans ce petit livre, l’auteur, professeur de théologie à l’université Laval, propose 3 conférences données entre 2001 et 2002. Son grand mérite est de proposer une « amorce de réflexion » sur l’avenir de la mission catéchétique en fonction du contexte québécois.

Pour cette raison, on peut le recommander comme outil à toutes ces personnes qui œuvrent en pastorale au Québec et qui voudraient réfléchir et partager sur le défi de la catéchèse.

1ère conférence

« L’initiation chrétienne au Québec », interpelle les intervenants en pastorale à retourner au b-a ba de la vie chrétienne, l’annonce et l’échange de la Parole et de réviser en conséquence leurs pratiques pastorales.

« Voulons-nous vraiment enfanter de nouveaux chrétiens? », leur demande en substance l’auteur. Les pages 35 à 46 les intéresseront particulièrement car elles présentent des pistes vers un christianisme de proposition.

2e conférence

« La catéchèse au temps de l’exode », propose 7 « passages » à effectuer par l’Église pour qu’elle relève adéquatement le défi de la mission catéchétique. Ces passages ne sont pas spécifiques à l’Église du Québec mais l’auteur a bien ancré sa réflexion dans la situation actuelle du Québec. Dans le passage de « l’école à l’Église comme sujet et lieu de la catéchèse », il précise de manière heureuse le rôle de la famille dans la catéchèse et sa place dans l’Église (p. 61-63).

3e conférence

« Catéchiser aujourd’hui », aborde carrément la vie spirituelle lorsqu’il fait de « l’aveu de notre propre pauvreté de moyens, de notre vulnérabilité, de notre manque et de nos peurs la première condition pour œuvrer de manière crédible dans ce chantier de la catéchèse ». Il rappelle aussi la nécessité pour le catéchète de la rencontre personnelle de Jésus ressuscité, la seule expérience qui « peut nous faire parler ». Enfin, l’auteur met en garde les intervenants en pastorale contre 3 tentations qui leur donneraient l’illusion de mettre les choses en ordre sans vraiment s’attaquer au cœur du problème.

Les quelques 100 pages de cet ouvrage se lisent facilement et aisément. Elles rappellent l’essentiel de la catéchèse, suggèrent des pistes de réflexion et d’action et mettent en garde contre des voies sans issue. à lire pour en parler entre catéchètes et permanents en pastorale!


Étiquettes :


Retour haut de page