Petit fauteuil par Cathal Mac An Bheatha (unsplash.com)

Le silence bienfaisant

Notre cœur aspire à des temps de silence extérieur et intérieur. En donnant du temps à Dieu, nous lui permettons qu’il renouvelle notre être.

Main tendue vers la lumière

Pour que nous demeurions vraiment libres

Dans la lettre aux Galates, Paul oppose la liberté évangélique aux différents esclavages du temps, et il va de soi que cet appel à la liberté de l’apôtre retentit jusqu’à nous aujourd’hui même. La liberté entre dans l’intention même du Salut. Elle est à la fois « don et choix ».

Beauté, ciel, nuages par Callum Shaw (unsplash.com)

Le fondement de la liberté chrétienne

Le chrétien est donc libre parce qu’il agit sous l’impulsion d’un dynamisme intérieur qui n’est nul autre que l’Esprit même du Christ en lui. L’Esprit libère le croyant de toute crainte en face de Dieu à qui on peut maintenant donner en toute confiance le titre de Père.

Missionnaire - Photo par lindsayascott (pixabay.com)

Missionnaire?

L’Église a toujours eu un caractère missionnaire, son histoire est missionnaire. C’est inscrit dans ses gènes.

Pissenlit dans le vent

La liberté : un don et une conquête tout à la fois

Nous devenons père de notre vrai moi par nos choix. Nous avons en nous une profonde envie de relever des défis et de nous dépasser. Fondamentalement, la liberté est au service de notre capacité d’aimer et de notre humanisation.

Saint Augustin

Ô mon Père, je sens qu’il me faut revenir à toi

Je sens qu’il me faut revenir à toi; je frappe, ouvre-moi la porte, enseigne-moi comment on parvient jusqu’à toi. C’est vers toi que je veux aller, donne-moi donc les moyens d’arriver jusqu’à toi. Si tu t’éloignes, nous périssons! Mais tu n’abandonnes personne, parce que tu es le souverain bien; tous ceux qui te cherchent avec droiture te trouvent.

Père de la parabole

Le père de la parabole du fils prodigue

Rembrandt a cherché à exprimer par le biais du magnifique tableau « Le retour du fils prodigue » ce qu’il intuitionnait de l’âme du père, et par le fait même du cœur de Dieu. L’amour de Dieu est toujours premier. C’est le grand mystère de la foi chrétienne. Avant tout, c’est Dieu qui me choisit et me cherche.

Homme qui contemple

Passer du ressentiment à la reconnaissance

L’attitude du fils cadet comme celle du fils aîné de la parabole illustrent des états d’âme que nous vivons tous, faisant ainsi référence à notre besoin de salut et de guérison.

Retour haut de page