Au service de la formation
à la vie chrétienne

Montagne, roc sur fond de ciel bleu par Ash Edmonds (unsplash.com)

Miser sur la fidélité de Dieu

20 septembre 2020

Tout comme l’apôtre Paul, l’expérience de notre faiblesse nous invite à miser sur « plus grand que nous » afin que la Vie nous habite. Tiré de 2 Co 12,9 : « Mais il m’a déclaré : ‘Ma grâce te suffit, car ma puissance donne toute sa mesure dans la faiblesse.’ C’est donc très volontiers que je mettrai plutôt ma fierté dans mes faiblesses, afin que la puissance du Christ fasse en moi sa demeure. »

Cahier et montre par Stil (unsplash.com)

Le temps que nous Lui offrons

13 septembre 2020

Voici un des grands dons de la prière : la conversion du cœur qui prend sa source dans la conversion du désir. D’autres désirs nous montent au cœur, que nos vieilles habitudes ignoraient. Nous nous prenons – mais cela ne vient pas de nous et n’est pas au bout d’un effort – à désirer ce que nous redoutions et à nous inquiéter de ce que nous désirions. L’Esprit de Dieu n’a besoin pour opérer la conversion de notre cœur que de ce temps de prière que nous lui offrons. (Pierre Guilbert)

Aube par Roberto Catarinicchia (unsplash.com)

Trouver ou retrouver la prière dans sa vie

9 septembre 2020

Dieu a besoin de notre petit « oui » afin de nous aider à trouver ou retrouver le chemin de notre cœur. « Je suis venu pour qu’ils aient la vie, la vie en abondance. » (Jn 10,10a)

Saint Augustin

Augustin

23 juillet 2020

Saint Augustin voit le jour au milieu du 4e siècle de l’ère chrétienne. Alors que l’Empire romain se prépare à connaître son déclin, le christianisme s’est répandu tout autour du bassin méditerranéen. Né d’un père païen et d’une mère chrétienne, c’est de haute lutte qu’il se convertit. Il lui faut apprendre à apprivoiser l’acte de croire. Il ne faut pas s’étonner que les chemins qui y conduisent, comme la catéchèse, l’aient toujours préoccupé.

Père Querbes

Louis Querbes (1793-1859) et la catéchèse

19 juillet 2020

En fait il aurait fallu titrer : Louis Querbes et le catéchisme, car à son époque on ne parlait pas de catéchèse ni de la démarche de rencontre et d’appropriation qu’elle suggère. Pourtant, bien en avance sur son époque, il avait intuitionné la nécessité d’un contact direct avec la Parole de Dieu. Il fera de même avec la liturgie. Il ne faut pas s’étonner alors qu’il donne aux religieux de la communauté qu’il fonde en 1831 le titre de « Clercs paroissiaux ou catéchistes de Saint-Viateur. »

Autel par Grant Whitty (unsplash.com)

Le sens de la liturgie eucharistique

15 juillet 2020

Nous sommes ici pour nous charger du Christ, pour l’emporter avec nous, comme la lumière du monde, afin de le donner au monde. (Maurice Zundel)

Saint Antoine de Padoue

Saint Antoine de Padoue

8 juillet 2020

Dans les églises du Québec, pour peu qu’elles datent d’avant 1940, vous avez de bonnes chances de trouver une statue de saint Antoine de Padoue grandeur nature. Comment expliquer ce phénomène, sinon par la réputation que le « saint aux miracles » s’est acquise?

Madeleine Delbrêl

Une femme de charité

30 juin 2020

« La vie pour Madeleine est faite pour foncer, pour prendre des risques, pour donner. Si on la garde pour soi, on l’étouffe. La vie est calamiteuse si on la garde pour soi, mais splendide si on la donne. »

Le Christ vert de Maurice Denis

Les dimanches en vert

19 juin 2020

Le peintre français Maurice Denis né en 1870 et mort en 1943 a été l’un des artisans du renouveau de l’art sacré en France. Décorateur, graveur, théoricien et historien de l’art il a été pendant quelques années un compagnon de Paul Gauguin. En 1890 il a peint un Christ appelé le « Christ vert ». S’y attarder permet d’entrer dans l’univers d’une couleur qui a laissé son nom à une longue suite de dimanches : les dimanches en vert. Ces jours-là, les vêtements de présidence à l’eucharistie sont verts. Mais pourquoi?

Retour haut de page