Mer et rayons de soleil - Photo par Ravi Pinisetti (unsplash.com)

Au commencement est la relation

L’existence suprême est une relation, selon l’admirable parole de Bachelard : « Au commencement est la relation ». Dieu est Amour, Dieu est don, Dieu est générosité, Dieu ne s’impose jamais en se proposant toujours : il est là, au-dedans de nous, comme un appel à une existence semblable à la sienne qui est une existence de générosité.

Lettre

Notre principale lettre de créance

La principale lettre de créance que nous pouvons présenter à nos contemporains pour témoigner du Dieu de Jésus-Christ, c’est la liberté qui nous vient du Christ et qui doit notamment être vécue à l’intérieur de l’Église.

Homme qui regarde

Nous affirmer dans le don de soi-même

L’être humain n’a pas choisi d’exister, et pourtant son vécu atteste qu’il n’est pas un simple produit de l’univers car il aspire à être plus. Il trouvera satisfaction à sa quête de grandeur véritable dans la mesure où il prendra la voie du don de soi-même, à l’instar de son Créateur qui est la Générosité par excellence.

Branche et fruits

Appelés à la joie du don

L’être humain est appelé à opérer plusieurs passages au sein de son existence. L’Évangile l’appelle à « se retourner » et à « changer de direction », c’est-à-dire à « se convertir ». Plus particulièrement, l’être humain est appelé, de passage en passage, à la joie du don.

Montagne et fleurs

Dieu, c’est quand on s’émerveille

Chacun de nous a des goûts particuliers. Chacun de nous est attiré par un certain aspect de l’univers. Notre amour de Dieu, pour se renouveler et se maintenir, doit se nourrir de ce qui nous touche profondément. La capacité à nous émerveiller est au cœur de notre expérience spirituelle comme de notre prière personnelle.

Porte - Vitrail

Un Dieu étonnant, dont nous n’avons pas l’habitude

Le Dieu de Jésus-Christ « tombe pile », dirions-nous, avec les aspirations fondamentales de l’homme moderne. Il nous appelle à une liberté créatrice, dans l’amour, à son image et sa ressemblance. « La gloire de Dieu, c’est l’homme vivant » (Saint Irénée de Lyon)

Maurice Zundel

L’expérience de Dieu chez Maurice Zundel

Le Dieu que Maurice Zundel a découvert n’est pas un rival de l’être humain, ni une contrainte, ni un monarque absolu comme a pu le faire une certaine tradition ecclésiale. Au contraire, il est le secret et le fondement de notre valeur et de notre liberté.

Nativité

Le Dieu-Enfant

Le miracle de Noël est de nous mettre en face du Dieu-Enfant qui ne fait appel qu’à notre générosité. Ce n’est plus un maître qui fait peur, c’est un Amour qui sollicite le nôtre.

Arc-en-ciel

La pensée de Maurice Zundel

Texte de Gilbert Assemat, diocèse d’Albi. Être disciple de Jésus, c’est vouloir, avec lui, convertir notre regard et notre cœur par passer …

Retour haut de page