Catéchète, où puiser ta force? Ressourcement pour catéchètes

2ième parcours d’une série de 3 pour le ressourcement personnel des catéchètes. Dans ce ressourcement, le catéchète est invité, à l’image de Jésus, à renouveler son engagement à la mission dans les forces vives de son baptême.

Ce parcours a été réalisé avec l’aide de R. Robert, n.d.a.

Présentation

Dans ce 2ième parcours, les participants pourront saisir que leur engagement catéchétique prend sa source et son dynamisme dans leur baptême tout comme Jésus qui a réalisé sa mission en puisant dans l’expérience spirituelle qu’il a vécue au bord du Jourdain, par l’intervention de Jean Baptiste.

Ce parcours propose 6 étapes :

Mise en route

Exercice de mémoire

Essaie de repérer un événement (session, journée de ressourcement, moment de prière, célébration, baptême d’un enfant, etc.) dans lequel tu as vécu une expérience forte qui t’a marqué.

Une brève description de cette expérience te permettra d’identifier les lumières ou les certitudes qui sont devenues sources d’un élan nouveau dans ta vie quotidienne (vie de couple ou familiale, dans une communauté chrétienne ou autre).

Enfin, écris les mots-clés de cette expérience pour les graver dans ta mémoire.

Mes réflexions

Partage

En équipe, partage brièvement autour de l’expérience que tu as retenue, surtout au niveau des lumières ou des certitudes qui te ressourcent encore aujourd’hui. Mentionne les mots-clés qui résument cette expérience.

Ce que je retiens du partage

Reconnaître son expérience fondatrice

Une expérience fondatrice est un événement qui donne un sens à mon existence, qui l’oriente vers sa plénitude. Par exemple, le coup de foudre en amour, la découverte d’un talent qui était enfoui et par lequel je deviens créateur ou créatrice.

L’expérience fondatrice porte en elle quelque chose d’inébranlable, des certitudes sur lesquelles je peux m’appuyer pour me réaliser de plus en plus. Elle est un événement, un moment unique dans mon histoire où tout s’éclaire et tout s’enchaîne. Je découvre une direction, une force sur laquelle je m’appuie dans mon agir quotidien. C’est comme un fleuve de vie qui me porte, tout en respectant ma liberté.

L’expérience fondatrice est un moment indicible auquel je reviens aux grands tournants de ma vie, comme à une source ou à mes racines, et qui m’aide à dépasser les épreuves du moment. Cet événement peut être de l’ordre de la foi, c’est-à-dire une rencontre avec le Christ dont j’expérimente l’Amour personnel ou la Miséricorde qui me recrée. Nous en avons des exemples dans la vie de Marie-Madeleine au matin de Pâques, de Paul sur la route de Damas ou de Charles de Foucauld lorsqu’il a retrouvé la foi dans la célébration du sacrement du pardon.

Pour eux et tant d’autres, la rencontre avec Jésus Christ est devenue une expérience fondatrice qui fut à la source d’un engagement à sa suite.

Exploration

Où Jésus a-t-il puisé sa force pour sa mission?

La mise en route nous a permis de nous rappeler qu’une expérience forte (expérience fondatrice) peut devenir un soutien important pour notre engagement. Avant de scruter notre vécu de catéchète, regardons du côté de Jésus. Où a-t-il puisé sa force pour son engagement quotidien dans la mission? Commençons par une petite recherche spontanée :

Pour sa mission quotidienne, je pense que Jésus a puisé sa force dans…

Recherche biblique

Où Jésus a-t-il puisé son dynamisme pour la mission?

Travail personnel

Lis et souligne ce qui peut t’aider à répondre à la question. On pourra suggérer un choix parmi ces textes :

Jésus vint de Nazareth, ville de Galilée, et se fit baptiser par Jean dans le Jourdain (Mc 1,9). Jésus priait (Lc 3,21). Au moment où il sortait de l’eau, Jésus vit le ciel se déchirer et l’Esprit descendre sur lui comme une colombe. Du ciel une voix se fit entendre : « C’est toi mon Fils bien-aimé; en toi j’ai mis tout mon amour ». (Mc 1,10-11).
Jésus, rempli de l’Esprit Saint, quitta les bords du Jourdain; il fut conduit par l’Esprit à travers le désert où, pendant quarante jours, il fut mis à l’épreuve par le démon (Lc 4,1-2). Le tentateur s’approcha de lui et dit : « Si tu es le Fils de Dieu, ordonne que ces pierres deviennent des pains ». Mais Jésus répondit : « Il est écrit : Ce n’est pas seulement de pain que l’homme doit vivre, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu » (Mt 4,3-4).
Lorsque Jésus, avec la puissance de l’Esprit, revint en Galilée, sa renommée se répandit dans toute la région. Il enseignait dans les synagogues des Juifs, et tout le monde faisait son éloge. Il vint à Nazareth… il entra dans la synagogue… et il se leva pour faire la lecture. On lui présenta le livre du prophète Isaïe. Il ouvrit le livre et trouva le passage où il est écrit : L’Esprit du Seigneur est sur moi parce que le Seigneur m’a consacré par l’onction. Il m’a envoyé porter la Bonne Nouvelle aux pauvres… » (Lc 4,14-18).
Les 72 disciples (que Jésus avait envoyés en mission) revinrent tout joyeux… Jésus fut pris tout entier par la joie de l’Esprit Saint. Il éleva la voix et dit : « Je proclamerai tes grandeurs, Père, Seigneur du ciel et de la terre, car tu as caché ces choses aux sages et tu les as révélées à des tout-petits » (Lc 10,17.21).

En ces jours-là, Jésus s’en alla dans la montagne pour prier, et il passa la nuit à prier Dieu. Le jour venu, il appela ses disciples, en choisit douze, et leur donna le nom d’Apôtres (Lc 6,12-13).

« Il faut que le monde sache que j’aime mon Père, et que je fais tout ce que mon Père m’a commandé » (Jn 14,31). Comme le Père m’a aimé (Il me l’a dit à mon Baptême), moi aussi je vous ai aimés. Demeurez dans mon amour (Jn 15,9). Père, entre tes mains, je remets mon esprit, parce que je crois en ton Amour (Lc 23,46).

Travail d’équipe

À partir des découvertes personnelles, l’équipe s’entend pour répondre brièvement aux questions suivantes :

Pour sa mission, Jésus prenait ses forces dans…

Son expérience fondatrice fut :

Les mots-clés de nos découvertes :

Remontée et ce que j’en retiens

Synthèse des découvertes – Causerie

Dans sa mission, Jésus puise à la source de son Baptême

L’expérience fondatrice est importante pour l’engagement. Nous appuyant sur les textes bibliques, nous pouvons retenir que le Baptême de Jésus fut expérience fondatrice de sa mission. Voici quelques éléments importants de cet événement.

Solidarité

Prière

Onction de l’Esprit

L’expérience de l’Amour du Père

Célébration de la Parole

« Nous avons rendez-vous avec Dieu »

Suggestions

Musique d’ambiance. Bible, cierge, magnétophone. Créativité pour l’animation.

Introduction

Dans le secret de ton cœur, Dieu te donne un rendez-vous d’amitié pour te faire goûter l’amour, la joie et la paix. Prenons un bref moment pour boire à notre Source intérieure.

Prière personnelle (suggestion)

Je te rends grâce, Seigneur, car Tu m’as appelé dans la gratuité de ton Amour. Me voici devant Toi pour Te regarder et me laisser regarder. Seigneur, viens toucher mon cœur pour que Ta Présence devienne l’air que je respire. Dans la beauté de ta nature, j’ai trouvé les traces de Ton passage, mais je reviens toujours au-dedans de moi, car c’est là que Tu me recrée dans l’Amour. Tu as frappé à la porte, Tu es entré comme un Ami et Tu es resté. Merci, Seigneur.

Texte biblique

(On apporte la Bible et un cierge allumé)

Un jour, Jésus arrive près d’un puits. Fatigué par le voyage, il s’assoit au bord du puits. Il est à peu près midi. Une femme de Samarie vient chercher de l’eau. Jésus lui dit: « Donne-moi à boire. » La femme dit à Jésus: « Comment ? Toi, un Juif, tu me demandes à boire, à moi, une Samaritaine? » En effet, les Juifs n’ont pas de contacts avec les Samaritains. Jésus lui répond: « Tu ne connais pas le don de Dieu. Tu ne connais pas celui qui te dit: Donne-moi à boire. Sinon, c’est toi qui demanderais à boire, et je te donnerais une eau pleine de vie. Si quelqu’un boit de l’eau que je lui donnerai, il n’aura plus jamais soif. Au contraire, l’eau que je lui donnerai deviendra en lui une source, et cette source donne la vie avec Dieu pour toujours. » (Jn 4,4ss)

Chant

(R. Lebel – CD : Si tu savais le don de Dieu)

Si tu savais le don de Dieu, tu puiserais aux sources vives.
Et tu n’aurais d’autre parole que Jésus, Fils de Dieu, marchant sur nos chemins.
Si tu savais le don de Dieu.

Si tu savais le don de Dieu, tu puiserais aux sources vives.
Et tu n’aurais d’autre partage que la table du pain donné jusqu’à la mort.
Si tu savais le don de Dieu.

Si tu savais le don de Dieu, tu puiserais aux sources vives.
Et tu n’aurais d’autre lumière que l’éclat du matin pointant hors du tombeau.
Si tu savais le don de Dieu.

Réveille les sources de l’eau vive qui dorment dans nos coeurs, Toi, Jésus, le don de Dieu.

Avec Toi, je pourrai donner un verre d’eau, dit des mots d’espoir, transmettre une lumière, partager le pain de l’amitié, donner un peu de joie.

Pour aller plus loin

Le baptême : expérience fondatrice de mon engagement

« Chaque baptisé et confirmé a reçu l’appel et la vie du Christ. À son tour, il est envoyé par l’Esprit comme témoin de l’Évangile » (Mgr Albert Rouet).

Voilà quelques mots qui nous conduisent à ce que nous pouvons appeler « expérience fondatrice » de notre mission en Église, à savoir le baptême dans lequel nous avons été confirmés par l’Esprit Saint. C’est là que nous devons puiser nos forces pour tous nos engagements dans la famille, la société et la communauté, y compris celui de catéchète.

Mais comment revivre ou puiser à l’expérience de notre baptême alors que nous ne pouvons pas nous en souvenir?

Il est vrai que nous avons déjà participé à des baptêmes d’enfants ou d’adultes, ayant ainsi la chance de découvrir la grâce inouïe qui nous a été faite. Nous avons peut-être trouvé des forces neuves dans toutes ces célébrations de la Vigile pascale au cours de laquelle nous avons redit notre foi au Christ ressuscité, avant de reprendre la route du témoignage quotidien. Je connais des gens qui profitent de l’anniversaire de leur baptême pour méditer la richesse du premier sacrement de l’initiation chrétienne.

Pour puiser à la source de notre baptême, le Cardinal Martini nous propose quelques démarches à la suite des questions suivantes :

La réponse nous est donnée par saint Paul : « Par le baptême, nous avons été ensevelis avec lui (le Christ) afin que (…) nous menions une vie nouvelle » (Rm 6,3-4).

Et le cardinal de souligner que le Baptême est un événement du passé qui nous a plongés dans la mort et la résurrection du Christ qui agit actuellement en nous. En effet, le dernier verbe utilisé par saint Paul est au présent : « afin que nous menions une vie nouvelle ». Notre Baptême produit ses effets tout au long de notre vie puisque, dès aujourd’hui, nous pouvons faire l’expérience d’une vie nouvelle dans des situations concrètes (cf. Carlo Maria Martini, Les sacrements, Éditions Saint-Augustin, 2003, p. 9-11).

Pour renouer avec la force de notre Baptême qui est la source première de notre engagement comme catéchète, voici 2 mini parcours :

Appropriation des richesses du baptême

Prends le temps de lire quelques énoncés illustrant les richesses du baptême: laisse-les retentir dans ton cœur croyant. Médite-les de temps à autre, au cours d’un entretien familier avec le Christ.

Baptiser veut dire plonger dans l’eau. À mon baptême, j’ai été plongé dans la Vie du Père, du Fils et de l’Esprit Saint.

Jean Baptiste dit : « Moi je vous plonge dans l’eau, Lui (Jésus) vous plongera dans le feu (de l’Amour) et l’Esprit Saint ». Pour les Apôtres, cela s’est réalisé à la Pentecôte et pour nous, au Baptême et à la Confirmation.

Le baptême terminé, Jésus vit l’Esprit Saint qui descendait et s’arrêtait sur Lui. Une voix se fit entendre, venant du Ciel : « C’est Lui mon Fils, le bien-Aimé, celui qu’il m’a plu de choisir » (Mt 3,16-17).

Par le baptême, j’ai été plongé dans l’Amour du Père : « Tu es mon fils bien-aimé, ma fille bien-aimée, et en toi, j’ai mis ma joie! » Cet Amour me vivifie encore aujourd’hui.

Par le Baptême, Jésus nous a pris avec Lui, comme membres responsables dans son Corps qui est l’Église : « Tout ce qui est à moi est à toi ». Par le Baptême, le Seigneur nous a ouvert les portes de sa maison. Nous sommes chez nous chez Lui.

Par le baptême, Dieu m’a inséré comme une pierre nouvelle dans la construction du Temple vivant de son Église. Il a fait de moi un frère, une sœur de Jésus Christ et des autres membres de la Communauté.

Par le baptême, l’Esprit a fait de toi une personne qui veille dans la communauté : fais briller ta foi et partage-là avec les autres, surtout avec la jeune génération.

Seigneur, par l’Huile sainte, ton Esprit imprègne d’Amour tous mes gestes de partage et de service. Par l’onction parfumée de ton Esprit, tu me donnes la force de m’engager au nom de ma foi.

Et maintenant, arrête-toi à un ou deux énoncés qui te rejoignent. Souligne les mots-clés de ces énoncés qui te permettent de mieux saisir que ton Baptême sera toujours l’expérience fondamentale qui donne du dynamisme à tes engagements chrétiens y compris celui de catéchète.

Et maintenant, arrête-toi à un ou deux énoncés qui te rejoignent. Souligne les mots-clés de ces énoncés qui te permettent de mieux saisir que ton Baptême sera toujours l’expérience fondamentale qui donne du dynamisme à tes engagements chrétiens y compris celui de catéchète.

En quelques mots, note ce que tu éprouves par cet exercice d’exploration. Partage avec quelqu’un, si tu le peux.

Pour puiser dans la force de notre baptême

(Adaptation des suggestions de Martini, Les sacrements, pp. 11-15)

Intérioriser le Notre Père : est-il un rappel de mon baptême?

Dans cette prière que Jésus nous a confiée, nous appelons Dieu « Père ». Dans la mesure où nous le disons avec un cœur filial, nous faisons l’expérience de notre Baptême, car le Père nous a enveloppés de son Amour prévenant et personnel. Par cette prière j’affirme que je suis fille bien-aimée ou fils bien-aimé du Père et je l’expérimente.

Et le Cardinal Martini de préciser : « C’est cela, mon baptême : Dieu a fait de moi son enfant; il m’a créé pour que je le sois ici, maintenant. Lorsque j’invoque Dieu comme « Père », j’actualise, je vis mon Baptême dont je témoigne ».

Dans un climat de grande intériorité, commence par te placer sous le regard d’amour que le Père pose sur toi : « Toi aussi tu as du prix à mes yeux et je t’aime ».

Et maintenant, prie lentement le Notre Père, en faisant des pauses après chaque demande. Il serait bon de noter les fruits de ta prière.

Développer l’habitude de faire des choix selon Jésus Christ

À toutes les fois que, dans ton quotidien, tu fais des choix selon Jésus et son Évangile, c’est vraiment la force de ton baptême qui agit en toi. Par exemple, lorsque tu décides de t’engager comme catéchète, c’est l’Esprit reçu à ton baptême qui t’éclaire et te donne sa force. Il en va ainsi de tous les autres choix que tu fais selon le Christ.

Notre baptême est un appel à construire notre vie avec le Christ, l’Homme de service, l’Homme pour les autres. Dans un 1er temps, souligne les valeurs évangéliques qui t’inspirent le plus : amour, espérance, justice, attention aux laissés-pour-compte, fidélité, partage, écoute, solidarité, serviabilité.

Et maintenant, note les choix importants que tu as fait depuis 6 mois. Pour chacun d’eux, vérifie si tu les as pris après un temps de prière ou selon les valeurs évangéliques qui sont les tiennes.

Que feras-tu à l’avenir ?

Regarder l’avenir avec confiance

« Ce n’est pas un esprit de peur que Dieu nous a donné, mais un esprit de force, d’amour et de raison » (2 Tm 1,7). L’espérance a été déposée en nous au baptême. C’est donc la force de mon baptême qui me pousse à confier à Dieu mon passé pour mieux me tourner vers l’avenir.

À ce propos, le Frère Roger, fondateur de la Communauté de Taizé, disait : « Tu me demandes parfois quelle est la source jaillissante de joie et d’espérance. Je te répondrai ceci: tout le passé, y compris l’instant qui vient de s’écouler, est déjà enseveli, immergé avec le Christ dans les eaux de ton Baptême… Renonce à regarder en arrière. Si ton imagination te présente l’image négative du passé, sache que Dieu n’en tient pas compte, et cela en premier lieu par la grâce de ton Baptême, puis par la grâce du sacrement de la Pénitence, qui renouvelle en toi la première grâce de purification ».

Regarde ton engagement de catéchète de la dernière année. Avec lucidité, médite les réussites comme les échecs. Et dans une prière remplie de confiance, tu confies tout au Seigneur et tu Lui redis ton espérance pour l’année qui suivra.

Vivre la communion dans l’Église

La dernière suggestion que nous fait le Cardinal Martini part du texte de Paul : « Nous avons été baptisés dans un seul Esprit pour être un seul corps » (1 Co 12,13). Cela veut dire que le fait de vivre en communion dans l’Église, en toute solidarité avec les autres baptisés, c’est le signe de la puissante action du baptême dans notre vie.

C’est Dieu seul, Père, Fils et Esprit, qui nous rend capables de dépasser nos différences et nos conflits pour vivre la communion.

Jette un regard sur l’engagement de ta dernière année : la communion fraternelle et l’esprit d’équipe ont-ils fait partie de tes valeurs pour faire connaître et aimer le Christ?

Je retiens…

Le Baptême est donc une réalité vivante en moi, la Force de Dieu qui agit dans l’aujourd’hui de la Communauté et dans chacun de ses membres.

Je peux donc puiser à cette Source pour trouver l’élan dont j’ai besoin pour vivre mon engagement de catéchète au service de la jeune génération, à qui je veux annoncer Jésus Christ et son Évangile.