Questions de vie chrétienne Questions de jeunes

90 questions de vie, de foi, d’avenir… celles que se posent les jeunes chrétiens d’aujourd’hui épris de liberté, de désirs et de quête spirituelle.

Présentation générale

Sophie de Mullenheim , Questions de vie – Le livre de la vie chrétienne des jeunes, Droguet & Ardant, Edifa, Paris, 2003, 331 p.

Tiré du livre “Questions de vie”

90 questions de vie, de foi, d’avenir… celles que se posent les jeunes chrétiens d’aujourd’hui épris de liberté, de désirs et de quête spirituelle : amitié, confiance, responsabilité, bonheur et souffrance, guerre et paix, bien et mal, et bien sûr… que fait Dieu dans tout ça? Comment croire en Dieu le Père, en Jésus, en l’Esprit Saint? En l’Église? Et la prière, à quoi sert-elle?

90 réponses claires dans un style vivant et moderne pour aider les jeunes à réfléchir et à vivre leur foi sans complexe et en vérité.

Un livre joyeux, beau, coloré, à l’image des jeunes chrétiens du XXIe siècle.

L’intérêt de ce volume

L’intérêt de ce volume est de nous sensibiliser aux nombreuses questions que portent les jeunes d’aujourd’hui et de nous proposer des pistes de réflexion.

Présentées sous le mode de réflexions, les réponses suggérées méritent qu’on s’y arrêtent. Cependant, les théologies étant multiples au sein du christianisme, nous ne cachons point le fait que nous aurions apporté certaines nuances à telle ou telle réflexion, à telle ou telle réponse.

Se rappelant que la formation du catéchète n’est jamais achevée, nous vous encourageons à ne jamais cesser de poursuivre votre réflexion.

Index et tables

En plus des questions-réponses, vous trouverez les tables et index suivants au sein de l’ouvrage :

Échantillon – Texte

Cet échantillon est tiré des pages 6 à 9 de l’ouvrage. Veuillez noter que cet échantillon ne reproduit pas la présentation graphique.

7 jours ou 15 milliards d’années?
Est-ce vrai que Dieu a créé le monde?

Lorsque les scientifiques explorent les mystères de la nature, ce qu’ils découvrent est si bien organisé que beaucoup se disent : « Non, cela ne peut pas être le fruit du hasard! » Certains pensent que cet ordre est voulu par une intelligence supérieure qu’ils appellent « grand architecte » ou « grand horloger ». Nous les chrétiens, nous croyons que c’est Dieu qui est à l’origine de la création du monde.

Au commencement

Aujourd’hui, la plupart des scientifiques (chrétiens ou non) considèrent que c’est la théorie du « big bang » qui permet de comprendre ce qui s’est passé au commencement du monde. Selon cette théorie, une gigantesque explosion a eu lieu, il y a quinze milliards d’années. Cette explosion a « donné naissance » à l’univers, mais cela a pris plus de sept jours.

Que penser alors du récit de la création dans la Bible? Invention ou vérité? Nous, chrétiens, pensons que ce récit est vrai même si nous savons que les choses ne se sont pas passées en une semaine. Est-ce contradictoire? Non, parce que ce texte de la Genèse n’est pas un exposé scientifique : il ne nous explique pas comment l’univers et le monde ont été créés, mais pourquoi ils l’ont été. Le récit de la création n’est pas là pour répondre à la place des savants. Il nous révèle que Dieu a créé le monde par amour. Il nous dit que Dieu a placé l’homme au centre de la création.

Saint François d’Assise – Témoin d’hier
Saint François d’Assise aimait passer du temps en pleine nature, dans le silence de la montagne italienne. Au XIIIe siècle, ce jeune homme a abandonné tous ses biens et toutes ses ambitions pour fonder un ordre, les Franciscains, et vivre la pauvreté de l’Évangile. Voici un texte qu’il a écrit un jour sur la création.
Cantique des créatures, vers 1124-1126.
« Loué sois-tu, Seigneur, dans toutes tes créatures, spécialement messire frère soleil, par qui tu nous donnes le jour, la lumière (…).
Loué sois-tu, Seigneur, pour soeur lune et les étoiles : dans le ciel tu les as formées, claires, précieuses et belles.
Loué sois-tu, mon Seigneur, pour frère vent, et pour l’air et pour les nuages (…).
Loué sois-tu, mon Seigneur, pour soeur eau (…).
Loué sois-tu, mon Seigneur, pour frère feu, par qui tu éclaires la nuit (…).
Loué sois-tu, mon Seigneur, pour soeur notre mère la Terre qui nous porte et nous nourrit, qui produit la diversité des fruits, avec les fleurs diaprées et les herbes. »

Création quotidienne

La Bible nous apprend que Dieu s’est reposé le septième jour. S’est-il alors retiré de la scène, une fois son travail accompli? A-t-il laissé les hommes se débrouiller tout seuls? Non! Dieu n’a pas façonné l’homme pour aussitôt s’en désintéresser. À chaque instant, il continue d’être créateur, il appelle sa création à la vie : une naissance, une nouvelle plante, un autre jour… Dieu veille en permanence sur sa création. À chaque moment de notre vie, il nous fait exister, il nous pétrit. Il est toujours présent, et nous, nous devons achever sa création. C’est pourquoi en regardant chaque chose, nous pouvons voir l’oeuvre de Dieu.

Et toi ?

Devant le monde qui t’entoure, ne cède pas au pessimisme mais cherche plutôt les occasions de t’émerveiller. Et n’oublie pas que Dieu est aussi le créateur de tout ce que tu ne vois pas, qui est infiniment grand et infiniment beau : la vie éternelle.

Georges Lemaître – Témoin d’aujourd’hui
Dans le monde scientifique, on a d’abord beaucoup ri de Georges Lemaître, ce prêtre féru de sciences. Et on s’est moqué de sa théorie, en lui donnant ce surnom ironique : « Le big bang du Père Lemaître! » En 1931, personne ne peut croire l’étrange étude qu’il publie. Il y décrit le commencement du monde comme une sorte de feu d’artifice, où l’explosion d’un minuscule atome aurait créé tout l’univers.
Quelques années plus tard, on ne plaisante plus à propos du big bang – la théorie se révèle juste, on a maintes occasions de le vérifier. Georges Lemaître avait raison contre tous; il a probablement « inventé » l’origine de l’univers. Mais il ne jette pas sa Bible aux orties pour autant, il sait que les croyants continueront d’y chercher la place de Dieu et celle de l’homme dans la création.

Table des matières

Voici la table des matières de l’ouvrage.

Le monde visible et invisible

Qui suis-je?

Ma famille, mes amis !

Oui ! Je crois

L’Église et moi…

Bien dans ma tête !

Plus tard, je serai…