Le manuel spi du catho rusé Pour s’initier aux secrets de la vie spirituelle

Parler de vie spirituelle peut faire très sérieux et même en décourager quelques-uns. Pourtant, un jour ou l’autre on se retrouve confronté à des questions qui méritent des réponses intelligentes. C’est ce que veut offrir le « manuel » de Marie-Anne Le Roux.

Marie-Anne Le Roux, Le manuel spi du catho rusé, Salvator, 2016, 174 p.

Un titre très français

Dire spi pour spirituel et parler de catho pour catholiques au sens de catholiques pratiquants font très franco-français.  Qu’on se rassure le petit livre de Marie-Anne Le Roux s’adresse à un large auditoire. Il se veut un manuel, un ouvrage didactique, un outil, un guide pratique.

Le titre se veut accrocheur parce qu’il aborde un sujet qui pourrait sembler vieillot, ringard disent les Français. L’auteure y parle de spiritualité, de vie spirituelle.

La ruse, une vertu

Dans une langue simple Marie-Anne Le Roux cherche à offrir des conseils pour développer une vertu, celle du serpent comme l’évoque l’évangile : Soyez rusés comme le serpent et candide comme la colombe (Mt 10,16).

Cette ruse dans son sens premier est celle du disciple qui a compris que l’intelligence a aussi sa place dans l’univers de la foi.

Un croyant, une croyante peuvent être pleins de bon sens, avisés, sensés, sages, prudents, c’est-à-dire attentifs à ses intérêts. Bref, comme elle le précise : le christ invite son disciple à ne pas être idiot.

Ce n’est pas un dictionnaire

À feuilleter l’ouvrage, on pourrait croire qu’il s’agit d’un dictionnaire, d’ailleurs le premier paragraphe commence par la lettre “A” : Amour de Dieu. Il n’en est rien cependant.

À travers de courts articles à thèmes, l’auteure présente un survol de l’univers de la spiritualité.

Marie-Anne Le Roux est une femme de terrain qui a expérimenté les pièges de la vie spirituelle.

Elle est aujourd’hui religieuse bénédictine et a connu les découragements et les questions que tout cheminement spirituel ne manque pas de susciter.

Pour y répondre, elle se sera laissée guider à la fois par les Écritures et quelques grands maîtres spirituels dont elle nous offre de généreuses citations.

Mode d’emploi

Comme le mentionne la quatrième de couverture, l’ouvrage ne se lit pas d’un trait : gare à l’indigestion.

Il s’agit d’y puiser en fonction de ses besoins. L’auteure suggère de le lire à petit trait, une bouchée à la fois au rythme qui convient. C’est un outil pour apprendre, pour faire le point.

Un large éventail

À elle seule, la table des matières est inspirante. Pour qui s’est déjà questionné sur la foi et la vie qu’elle engendre, vingt pistes sont offertes. Vingt pistes offertes comme des billes pour déjouer les pièges et résister aux découragements.

C’est ainsi que la vie spirituelle, la prière, l’adoration, les sacrements, la liturgie, la volonté de Dieu, la croix, pour n’en citer que quelques-uns, se laissent apprivoiser. Et elle le précise en introduction : Ce livre ne se lit pas comme un roman. C’est un guide à consulter en fonction de ses besoins, de ses questions. Un livre à lire par petites bouchées.

Quelques perles

Amour de Dieu

Tu es aimé de Dieu. Tout commence par là.

Si tu n’as pas fait l’expérience de l’amour de Dieu pour toi, demande-lui de te le révéler. N’essaye pas d’imaginer quel chemin il prendra pour te rejoindre, mais sois désireux et disponible, simplement. Continue ton chemin de foi et prie.
Page 9

Dieu et le silence

As-tu déjà goûté le silence? Essaye de te rappeler une expérience forte et positive que tu as faite avec le silence. Regarde si Dieu ne se cachait pas là …

Si tu t’aperçois que pour toi, le silence c’est du rien, du vide qu’il faut combler; si pour toi le silence qui se prolonge est insupportable; alors le silence a quelque chose de très important à te dire.
Page 25

Faculté

Dieu a voulu que tu sois dépositaire d’une faculté sublime : celle de l’intelligence, afin que par elle, et avec la foi, ton esprit puisse cheminer dans la connaissance de Dieu et s’élever dans la contemplation de la vérité. Ce serait un fichu gâchis si, dans ta vie de foi, tu ne mettais pas en œuvre cette faculté.
Page 113

Pardonner à celui qui t’a offensé

Il est compréhensible que tu te mettes en colère lorsque tu n’es pas respecté, que tu es rabaissé, dénigré…
Il est inévitable que tu ressentes de l’amertume, de la rancœur, et toute autre variété de ressentiments envers les personnes qui te blessent.

Si tu choisis de pardonner, ce n’est pas pour nier la réalité du mal, mais pour ne pas le laisser avoir le dernier mot.
Page 156

Sous la main …

Ce petit livre est vraiment un manuel, un outil précieux à toujours avoir sous la main.