En communion avec le Christ

Dans la mesure où je m’unis à lui comme lui est uni au Père, je deviens capable de ce qu’il a lui-même pu réaliser.

Tiré de : Jésus de Nazareth qui es-tu ? par Henri BOULAD s.j, Éditions Anne Sigier, 2006, p. 74-75.

« Je suis le cep, vous êtes les sarments » (Jn 15,5)

Lorsque Jésus déclare :

« Vous ferez des œuvres plus grandes que les miennes » …

… il veut dire par là que, dans la mesure où je m’unis à lui comme lui est uni au Père, je deviens capable de ce qu’il a lui-même pu réaliser.

Sa force devient mienne, sa vie devient mienne.

Pour cela, il me faut tout simplement dire OUI.

Marie, au nom de l’humanité entière, a dit son oui à Dieu au moment de l’incarnation… et « le Verbe s’est fait chair ».

Cette incarnation doit se prolonger et se reproduire en chacun de nous dans la mesure où nous disons à notre tour notre « oui » à Dieu.

Cela s’exprime pour le chrétien dans le consentement du baptême et l’amen de l’eucharistie, grâce auxquels le Christ ne fait plus qu’un avec nous.

Dès lors, nous devenons capables de faire ce qu’il a fait et encore davantage.