L’Église en quête de communion Paul attire l’attention sur la diversité des dons et des charismes, complémentaires pour la mission

Huitième d’une série de 10 chroniques sur les défis des premières communautés chrétiennes à la lumière du Nouveau Testament.
L’Église n’est pas à l’abri des conflits, malgré tout l’amour et la dévotion de ses membres…

Après la conférence de Jérusalem, Paul a toute la liberté voulue pour évangéliser les païens sans leur imposer la Loi juive.

« En effet, si tes lèvres confessent que Jésus est Seigneur et si ton cœur croit que Dieu l’a ressuscité des morts, tu seras sauvé » (Rm 10,9).

Par le baptême en Jésus Christ, Paul gagne de nombreux prêtres, prophètes et rois parmi les païens, afin qu’eux aussi, ils poursuivent la quadruple mission de Jésus :

N’oublions pas que la raison d’être du baptême est de nous préparer, comme Jésus, à remplir notre mission à la suite du Christ.

À cet effet, l’Esprit du Seigneur est donné à tout baptisé, peu importe son état de vie ou sa vocation. Le baptême fait de nous tous des missionnaires du Royaume.

Un seul baptême, plusieurs tables

Le succès de la mission paulinienne aggrave en contrepartie les divisions déjà présentes au sein de l’Église.

Il y avait les chrétiens d’origine juive qui parlaient araméen ou hébreu, et ceux d’origine juive qui parlaient le grec. S’y ajoutaient des chrétiens d’origine païenne, qui parlaient le grec ou le latin, en plus de leur langue ethnique. Il y avait Jérusalem, puis Antioche; suivies ensuite d’Éphèse, Philippes, Thessalonique, Corinthe et Rome… Il y avait aussi le Juif et le Gentil, le pauvre et le riche, le paysan et le citadin, l’éduqué et l’illettré, l’homme et la femme, l’esclave et l’homme libre, etc.

Avec l’accroissement du nombre et de la diversité surgissent les préjugés, l’intolérance et l’incompréhension, de part et d’autre. Il est ô combien difficile de garder l’harmonie et la communion au sein d’un groupe diversifié!

Les apôtres d’hier, d’aujourd’hui et de demain feront toujours face à ce redoutable défi de garder l’Église unie, sans niveler toutes les différences…

Unis dans la diversité

Très tôt, les Douze doivent imposer les mains à Sept braves hommes de langue grecque, afin qu’ils s’occupent des fidèles dans leur propre langue (Ac 6,1-71).

La conférence de Jérusalem distingue les volets de la mission : Paul ira vers les païens, tandis que Pierre et Jacques évangéliseront les juifs (Ga 2,92).

Au sein d’une même communauté chrétienne, Paul attire l’attention sur la diversité des dons et des charismes, complémentaires pour la mission (1 Co 12,4-303). Ces considérations et ces dispositions ne sauraient prévenir les rivalités, la compétition et les malentendus, avec lesquels toute entreprise humaine doit composer.

Ainsi, Corinthe est tiraillée par des allégeances partisanes envers divers apôtres (1 Co 1,10-134); les responsables ecclésiaux de Philippes éprouvent une certaine difficulté à travailler de concert (Ph 4,2-35). Et que dire de cette célèbre dispute entre Paul et Pierre à Antioche? Dans sa lettre aux Galates, Paul regrette cet incident où Pierre évite de s’asseoir à table avec des païens pour ne pas indisposer les envoyés de Jacques (Ga 2,11-146).

Non, assurément, l’Église n’est pas à l’abri des conflits, malgré tout l’amour et la dévotion de ses membres… Il revient particulièrement aux évêques, successeurs des apôtres, de veiller à l’unité cordiale et à la communion de l’Église universelle. Tout un défi!

  1. Ac 6,1-7
    6:1 En ces jours-là, le nombre des disciples augmentait, et les Hellénistes se mirent à récriminer contre les Hébreux parce que leurs veuves étaient oubliées dans le service quotidien.
    6:2 Les Douze convoquèrent alors l’assemblée plénière des disciples et dirent: “Il ne convient pas que nous délaissions la parole de Dieu pour le service des tables.
    6:3 Cherchez plutôt parmi vous, frères, sept hommes de bonne réputation, remplis d’Esprit et de sagesse, et nous les chargerons de cette fonction.
    6:4 Quant à nous, nous continuerons à assurer la prière et le service de la Parole.”
    6:5 Cette proposition fut agréée par toute l’assemblée: on choisit Étienne, un homme plein de foi et d’Esprit Saint, Philippe, Prochore, Nicanor, Timon, Parménas et Nicolas, prosélyte d’Antioche;
    6:6 on les présenta aux apôtres, on pria et on leur imposa les mains.
    6:7 La parole de Dieu croissait et le nombre des disciples augmentait considérablement à Jérusalem; une multitude de prêtres obéissait à la foi.
    TOB

  2. Ga 2,9
    2:9 et, reconnaissant la grâce qui m’a été donnée, Jacques, Céphas et Jean, considérés comme des colonnes, nous donnèrent la main, à moi et à Barnabas, en signe de communion, afin que nous allions, nous vers les païens, eux vers les circoncis.
    TOB

  3. 1 Co 12,4-30
    12:4 Il y a diversité de dons de la grâce, mais c’est le même Esprit;
    12:5 diversité de ministères, mais c’est le même Seigneur;
    12:6 diversité de modes d’action, mais c’est le même Dieu qui, en tous, met tout en œuvre.
    12:7 A chacun est donnée la manifestation de l’Esprit en vue du bien de tous.
    12:8 A l’un, par l’Esprit, est donné un message de sagesse, à l’autre, un message de connaissance, selon le même Esprit;
    12:9 à l’un, dans le même Esprit, c’est la foi; à un autre, dans l’unique Esprit, ce sont des dons de guérison;
    12:10 à tel autre, d’opérer des miracles, à tel autre, de prophétiser, à tel autre, de discerner les esprits, à tel autre encore, de parler en langues; enfin à tel autre, de les interpréter.
    12:11 Mais tout cela, c’est l’unique et même Esprit qui le met en œuvre, accordant à chacun des dons personnels divers, comme il veut.
    12:12 En effet, prenons une comparaison: le corps est un, et pourtant il a plusieurs membres; mais tous les membres du corps, malgré leur nombre, ne forment qu’un seul corps: il en est de même du Christ.
    12:13 Car nous avons tous été baptisés dans un seul Esprit en un seul corps, Juifs ou Grecs, esclaves ou hommes libres, et nous avons tous été abreuvés d’un seul Esprit.
    12:14 Le corps, en effet, ne se compose pas d’un seul membre, mais de plusieurs.
    12:15 Si le pied disait: “Comme je ne suis pas une main, je ne fais pas partie du corps”, cesserait-il pour autant d’appartenir au corps?
    12:16 Si l’oreille disait: “Comme je ne suis pas un œil, je ne fais pas partie du corps”, cesserait-elle pour autant d’appartenir au corps?
    12:17 Si le corps entier était œil, où serait l’ouïe? Si tout était oreille, où serait l’odorat?
    12:18 Mais Dieu a disposé dans le corps chacun des membres, selon sa volonté.
    12:19 Si l’ensemble était un seul membre, où serait le corps?
    12:20 Il y a donc plusieurs membres, mais un seul corps.
    12:21 L’œil ne peut pas dire à la main: “Je n’ai pas besoin de toi”, ni la tête dire aux pieds: “Je n’ai pas besoin de vous.”
    12:22 Bien plus, même les membres du corps qui paraissent les plus faibles sont nécessaires,
    12:23 et ceux que nous tenons pour les moins honorables, c’est à eux que nous faisons le plus d’honneur. Moins ils sont décents, plus décemment nous les traitons:
    12:24 ceux qui sont décents n’ont pas besoin de ces égards. Mais Dieu a composé le corps en donnant plus d’honneur à ce qui en manque,
    12:25 afin qu’il n’y ait pas de division dans le corps, mais que les membres aient un commun souci les uns des autres.
    12:26 Si un membre souffre, tous les membres partagent sa souffrance; si un membre est glorifié, tous les membres partagent sa joie.
    12:27 Or vous êtes le corps de Christ et vous êtes ses membres, chacun pour sa part.
    12:28 Et ceux que Dieu a disposés dans l’Église sont, premièrement des apôtres, deuxièmement des prophètes, troisièmement des hommes chargés de l’enseignement; vient ensuite le don des miracles, puis de guérison, d’assistance, de direction, et le don de parler en langues.
    12:29 Tous sont-ils apôtres? Tous prophètes? Tous enseignent-ils? Tous font-ils des miracles?
    12:30 Tous ont-ils le don de guérison? Tous parlent-ils en langues? Tous interprètent-ils?
    TOB

  4. 1 Co 1,10-13
    1:10 Mais je vous exhorte, frères, au nom de notre Seigneur Jésus Christ: soyez tous d’accord, et qu’il n’y ait pas de divisions parmi vous; soyez bien unis dans un même esprit et dans une même pensée.
    1:11 En effet, mes frères, les gens de Chloé m’ont appris qu’il y a des discordes parmi vous.
    1:12 Je m’explique; chacun de vous parle ainsi: “Moi j’appartiens à Paul. – Moi à Apollos. – Moi à Céphas. – Moi à Christ.”
    1:13 Le Christ est-il divisé? Est-ce Paul qui a été crucifié pour vous? Est-ce au nom de Paul que vous avez été baptisés?
    TOB

  5. Ph 4,2-3
    4:2 J’exhorte Évodie et j’exhorte Syntyche à vivre en plein accord dans le Seigneur.
    4:3 Et toi, Compagnon véritable, je te le demande, viens-leur en aide, car elles ont lutté avec moi pour l’Évangile, en même temps que Clément et tous mes autres collaborateurs, dont les noms figurent au livre de vie.
    TOB

  6. Ga 2,11-14
    2:11 Mais, lorsque Céphas vint à Antioche, je me suis opposé à lui ouvertement, car il s’était mis dans son tort.
    2:12 En effet, avant que soient venus des gens envoyés par Jacques, il prenait ses repas avec les païens; mais, après leur arrivée, il se mit à se dérober et se tint à l’écart, par crainte des circoncis;
    2:13 et les autres Juifs entrèrent dans son jeu, de sorte que Barnabas lui-même fut entraîné dans ce double jeu.
    2:14 Mais, quand je vis qu’ils ne marchaient pas droit selon la vérité de l’Évangile, je dis à Céphas devant tout le monde: “Si toi qui es Juif, tu vis à la manière des païens et non à la juive, comment peux-tu contraindre les païens à se comporter en Juifs?”
    TOB