Se donner à l’Amour créateur

6e article d’une série de 8 sur les principales convictions et les étapes de la conversion selon l’itinéraire zundédien. Deuxième étape de la conversion selon l’itinéraire zundélien : un nouveau fondement à ma valeur.

Merci de vous référer au premier article de cette série afin de situer le présent article dans son ensemble.

Une inclination indéclinable

Le Père Benoît Garceau souligne le fait qu’il existe en tout être humain une sorte d’inclination indéclinable qui consiste à valoir, à compter pour quelqu’un.

C’est le psychiatre Angelo Hesnard qui a notamment mis en lumière cette aspiration fondamentale.

Le problème est que l’assouvissement du désir de valoir peut conduire à une dynamique de compétition et de rivalité.

On peut chercher à se hisser au-dessus des autres, explicitement ou subtilement, dans le but de se valoriser à ses propres yeux.

Vient un temps où l’on est fatigué, voire déprimé de se prêter à ce « jeu » et à cette « impasse » qui consistent à tourner autour de soi.

Un nouveau fondement à ma valeur

Vient alors la découverte d’un Autre au cœur de mon être.

Un Amour à la fois silencieux, attirant, inspirant, valorisant et vivifiant.

En relation et en dialogue avec cet Amour intérieur, je prends conscience que ma valeur tout comme ma vérité ne consistent pas en l’image que je me fais de moi-même.

Un Amour qui de surcroît désire entrer en relation avec moi.

Une découverte libératrice

Cette étonnante découverte suscite en moi un changement d’accent.

Plutôt que de tourner autour de moi-même, je désire m’ouvrir, entrer en relation et me donner à cet Amour créateur.

Je découvre Quelqu’un qui est le secret de mon mystère et de ma valeur.

Quelqu’un me qui donne le goût de miser sur Lui à l’instar de la découverte d’une amitié ou d’un amour qui nous élève, nous fait du bien, nous console et nous vivifie.

Un Amour qui donne le goût de vivre autrement aux couleurs de la gratuité.