La Bible, comme une histoire ... ou la Bible adaptée au jeune lecteur

La Bible est un trésor d’histoires que l’on peut comprendre à plusieurs niveaux. Elle raconte à titre particulier l’amour de Dieu pour son peuple, pour chacun d’entre nous. Pat Alexander, l’auteur de « La Bible, comme une histoire », a su allier la fidélité au texte de la Bible et le souci de rejoindre le jeune lecteur.

La Bible, comme une histoire, Pat Alexander (auteur), illustrations par Léon Baxter, Cerf, Novalis, 1997, 478 p.

Présentation

Comment rester fidèle au texte de la Bible tout en choisissant des mots et des concepts au tout jeune lecteur? Telle est l’intention fondamentale de Pat Alexander dans sa rédaction de « La Bible, comme une histoire ».

La Bible est un trésor d’histoires que l’on peut comprendre à plusieurs niveaux.

Les histoires de la Bible sont à la portée des enfants : ce ne sont pas des histoires abstraites, mais des choses qui arrivent à des gens comme nous, même s’ils ont vécu il y a très, très longtemps.

La Bible raconte l’amour de Dieu pour son peuple, pour chacun d’entre nous.

Un paysan alla semer… – Échantillon de l’ouvrage (p. 356-363)

À partir de Matthieu 13 – Sur le thème des Paraboles du Royaume de Dieu

Jésus racontait à tout le monde la bonne nouvelle de Dieu. Les gens venaient de loin pour l’écouter. Il leur racontait des histoires. C’était amusant.

Les histoires de Jésus aidaient les gens à comprendre Dieu : elles les faisaient réfléchir, et ils posaient des questions. Jésus commença une autre histoire…

Un paysan alla semer. Il prit les graines dans son sac et se mit à les jeter autour de lui.

Certaines tombèrent sur le sentier, où les oiseaux les gobèrent en vitesse.

D’autres tombèrent entre les pierres. Elles commencèrent à pousser, mais les pierres les bloquèrent. Les petites pousses se flétrirent et moururent sous le soleil brûlant.

D’autres tombèrent dans les ronces qui les étouffèrent en poussant.

Mais certaines graines tombèrent dans la bonne terre grasse. Chacune de ces graines devint une grande plante très belle. Et chaque plante produisit d’autres graines – trente, soixante ou cent fois plus que ce que le paysan avait semé.

« Que veut dire cette histoire? » Demandèrent les bons amis de Jésus. « Dis-le-nous, s’il te plaît. »

« C’est ce qui arrive quand les gens entendent la bonne nouvelle du Royaume », dit Jésus. « Certains n’écoutent pas du tout. Alors la bonne nouvelle qu’ils ont entendue disparaît, comme les graines que les oiseaux gobent en vitesse. »

« D’autres sont contents de l’entendre, mais juste au début. Quand les ennuis arrivent, ils sont comme les petites fleurs qui se fanent sous le soleil brûlant. »

« D’autres pensent tellement aux choses dont ils ont besoin, ou à devenir riches, qu’il ne reste plus de place pour faire pousser la graine de la bonne nouvelle. Comme les graines étouffées par les ronces. »

« Mais certains écoutent vraiment, et apprennent. Ils sont comme les plantes qui produisent d’autres graines – trente, soixante ou cent fois plus que ce que le paysan a semé. »

« Nous voulons être comme eux », se dirent les grands amis de Jésus.

« S’il te plaît, parle-nous encore du Royaume de Dieu », lui dirent-ils.

« C’est comme une toute petite graine », dit Jésus. « Au début, on ne peut pas voir le Royaume de Dieu. Mais il va pousser, pousser, comme une petite graine qui pousse en se transformant en un arbre immense. »

« Le Royaume de Dieu, c’est comme trouver un trésor caché, ou un beau bijou. Si beau qu’on a envie de le garder sans penser à son prix. »

« Ça, c’est vraiment une bonne nouvelle! » dirent les grands amis de Jésus. « Il faut raconter à tout le monde la bonne nouvelle du Royaume de Dieu. »