Beauté tout ancienne et toute nouvelle Saint Augustin

Bien tard je t’ai aimée, Beauté tout ancienne et toute nouvelle. Tu étais au-dedans de moi et je te cherchais au-dehors (…).

Vidéo

Texte de la vidéo

Bien tard je t’ai aimée,
Beauté tout ancienne et toute nouvelle.

Tu étais au-dedans de moi et je te cherchais au-dehors.
Tu étais avec moi, moi, je n’étais pas avec toi.

Tu as répandu ton parfum,
je l’ai respiré et soupire maintenant vers toi.

Sagesse, je t’ai goûtée.

Faim et soif de toi me consument !

Tu m’as touché, j’ai brûlé, envahi par la paix qui est en toi.

(Confessions, livre x, chapitre xxvii, 38)