Au rythme de la vie familiale Foi chrétienne et valeurs fondamentales

Au rythme de la vie familiale est un précieux outil destiné aux parents qui veulent enrichir la dimension spirituelle de la vie en famille.

WATTERS, Denis (conception et rédaction), Institut de la Famille (Québec), Office de catéchèse du Québec, Au rythme de la vie familiale – L’expérience chrétienne, Fides / Médiaspaul / Éditions FPR, 2004, 215 p.

Denis Watters est docteur en théologie, père de quatre enfants et fort d’une longue expérience dans le monde de l’éducation.

Nota Bene – Le tirage de cet ouvrage étant maintenant épuisé, l’Office de Catéchèse du Québec a annoncé qu’il est désormais accessible en format PDF, et ce, avec l’aimable autorisation des éditeurs. Il est donc possible de télécharger (sans frais) l’un ou l’autre des thèmes ou chapitres de l’ouvrage (dont l’ouvrage au complet) en allant à cette page Web du site de l’OCQ.

Présentation

« La famille, magnifique espace bouillonnant de vie, irremplaçable dans l’expérience humaine, est un des lieux les plus propices à l’éveil de la foi en Jésus Christ. » (p. 7)

En effet, la famille peut être un lieu privilégié de l’éveil spirituel des enfants et, si tel est son choix, de formation à la vie chrétienne. N’est-ce pas avant tout en famille que se constitue le bagage fondateur des valeurs et attitudes qui permet de se lancer dans l’aventure de la vie?

Ni l’école ni la paroisse ne peuvent suppléer le rôle des parents comme guides de la foi de leur enfant. (…) Ceux-ci assurent un apport tout à fait unique et original par leur témoignage d’amour à travers les faits et les gestes de la vie en famille. (…) La vie en famille permet d’enraciner chez l’enfant les valeurs profondément humaines proposées par la Parole de Dieu. (p. 8)

Un outil d’accompagnement des familles

À la manière de Jésus accompagnant ses disciples sur la route d’Emmaüs, l’ouvrage « Au rythme de la vie familiale » se présente comme un outil d’accompagnement destiné aux parents qui désirent enrichir la dimension spirituelle de la vie familiale.

Il suggère plusieurs interventions afin de favoriser l’enracinement de la foi en famille. On y trouve des occasions de fêtes, de partage, de réflexion ainsi que des suggestions de rites, pratiques et moments privilégiés qui enrichissent l’expérience humaine et spirituelle vécue en famille.

Bref, ce merveilleux ouvrage permet aux parents de montrer une attention toute particulière aux gestes et paroles qui contribuent au cheminement moral, spirituel et religieux en famille.

Un ouvrage que nous conseillons grandement !

Structure de l’ouvrage

L’ouvrage se divise en trois grandes parties :

Ce n’est pas les occasions qui manquent

Les occasions ne manquent pas pour les parents qui désirent donner aux échanges familiaux une dimension spirituelle et donner tout leur sens à chacun de ces moments :

Grandes fêtes religieuses et profanes : Pâques, Noël, fête des Rois, Action de grâce, Halloween, Saint-Valentin, fêtes des Mères et des Pères, semaine de relâche scolaire, Fête nationale, grandes vacances.

Moments heureux ou difficiles de l’existence : naissance d’un enfant, visites à la parenté, fêtes de famille, décès d’un proche, divorce.

Tâches quotidiennes : ménage, repas, heure du coucher, devoirs et leçons.

Chaque partie aborde différents thèmes, ces derniers étant eux-mêmes divisés en quatre sections :

Table des matières (de l’ouvrage)

L’ouvrage comporte 29 thèmes au total. Pour chaque thème nous retrouvons :

Au fil du calendrier…

Au fil des jours…

Au fil des événements…

Échantillon – Joyeuses Pâques !

Cet échantillon est tiré des pages 37-44 de l’ouvrage. Il ne reproduit ni la présentation graphique ni la totalité du thème exploré.

– Quand allons-nous peindre les œufs de Pâques? demande Maude à sa mère.
– Que dirais-tu si nous le faisions ensemble, vendredi matin?
– Super! J’adore peindre des oeufs.
– C’est vrai? J’y pense, Maude, sais-tu d’où vient la tradition?
– Euh… non, pas vraiment…
– Alors, laisse-moi te raconter…

Coup d’œil

Quelle est l’origine des œufs de Pâques?

Vers le IVe siècle après J.-C., l’Église interdit la consommation des œufs durant les 40 jours de jeûne précédant la fête de Pâques. Mais les poules continuent de pondre. Avec le résultat qu’au matin de Pâques, un grand nombre d’œufs se sont accumulés. On les offre d’abord aux serviteurs et aux enfants qui confectionnent une immense omelette pascale. Peu à peu, l’idée s’impose de peindre les coquilles pour les offrir en cadeau ou tout simplement pour faire plaisir. Symbole de fertilité, de création et de vie nouvelle depuis la préhistoire, l’œuf reste un symbole naturel particulièrement adapté à la résurrection.

D’où vient le chocolat de Pâques?

Le chocolat apparaît en Europe en même temps que les explorateurs découvrent l’Amérique au XVe siècle. L’aliment connaît rapidement un grand succès en cuisine. Dès lors, pour célébrer Pâques, on décide de remplacer l’œuf évidé et peint par un œuf en chocolat.

Regard chrétien

Une grande fête

L’origine du mot Pâques vient de l’hébreu pessah et signifie « passage ». Pour les chrétiens, Pâques est la plus grande fête de l’année. Elle est au cœur de la foi chrétienne, parce qu’elle nous place devant le mystère de la vie plus forte que la mort. Elle rappelle en effet la résurrection du Christ d’entre les morts.

Après le Carême

Pâques a lieu le premier dimanche après la pleine lune de l’équinoxe du printemps. Ce dimanche marque la fin d’une période de jeûne de 40 jours, le Carême, et le retour à l’abondance, à la vie. Cette période rappelle les 40 années que le peuple hébreu a passées dans le désert ainsi que les 40 jours au cours desquels Jésus s’y est retiré avant d’entreprendre sa mission.

La Bonne Nouvelle

Le jour de Pâques, les chrétiens se réjouissent de la Bonne Nouvelle : Jésus ressuscité est au cœur de leur vie, avec leurs joies et leurs tristesses, leurs réussites et leurs obstacles.

La foi en la Résurrection donne aux croyants l’assurance, au-delà des apparences, que la vie est plus forte que tout. La résurrection de Jésus est promesse de leur propre résurrection.

Le saviez-vous?

Les Juifs célèbrent aussi la Pâque. Elle rappelle un événement survenu il y a environ 3200 ans : le passage de la mer Rouge, la libération des Hébreux de l’esclavage des Égyptiens, avec Moïse comme guide.

Le tombeau vide (Jean 20,1-19)

(L’ouvrage comporte le texte biblique où Marie de Magdala, l’autre disciple et Simon-Pierre font la découverte du tombeau vide. Jésus se manifestera par la suite tout d’abord à Marie, puis aux disciples réunis dans une maison).

Une Bonne Nouvelle pour aujourd’hui

Pour les chrétiens, Pâques est aussi l’occasion de célébrer toutes les morts vaincues et toutes les résurrections survenues dans leur vie, autour d’eux et à travers le monde. Le texte qui suit évoque ces résurrections quotidiennes.

(L’ouvrage comporte un beau texte du prêtre Jules Beaulac que nous ne reproduisons pas ici)

Question de vie

Quelles « petites morts » transformées en « petites résurrections » survenues dans la famille pourriez-vous souligner en ce jour de Pâques?

Des rites, des pratiques et des moments privilégiés

Au cours du Carême, préparez votre enfant à la fête de Pâques :

Célébrez les jours saints en famille :

Faites participer votre enfant à la préparation matérielle de la fête de Pâques :

Vivez en famille quelques activités liées au message de Pâques :

Préparez un sac-surprise avec de petits lapins, des crayons et d’autres objets pour prolonger chez votre enfant le souvenir et le message de la fête de Pâques.

Récitez en famille le bénédicité avant le repas de Pâques ou un poème sur la joie de Pâques.

Qu’est-ce que l’eau de Pâques?

Selon la tradition :

Que veut dire le poisson?

À l’époque romaine, alors que les chrétiens étaient persécutés, les disciples de Jésus, dont la langue était souvent le grec, utilisaient le poisson comme symbole secret pour se reconnaître entre eux et se rassembler. Dans sa transcription latine, le mot grec pour « poisson » est ICHTHYS. Chaque lettre du mot renvoie à l’initiale d’un des noms donnés, en grec, au Sauveur.

I – Iesous

CH – Christos

TH – THeou

Y – hYios

S – Soter

Soit en français : « Jésus Christ, Fils de Dieu, Sauveur ».

Un pas de plus

Prière avant le repas

Seigneur Dieu, tu es béni en ton Fils Jésus : après sa résurrection, il apparaît à ses disciples et leur prépare sur le rivage un repas inattendu. À sa vue, ils sont pleins de joie. Accorde-nous aussi de prendre notre nourriture avec action de grâce, par celui qui s’est levé d’entre les morts, Jésus, le Vivant pour les siècles des siècles.

Cher petit-fils

Pâques, c’est la plus belle fête qui soit.
On y célèbre de précieux « passages ».
Passages de l’hiver au printemps.
Passages de la tristesse à la joie.
Passages du désespoir à l’espérance.
Passages de tout ce qui fait mourir à ce qui fait vivre.
Que le Dieu de la vie te bénisse en ce jour où l’on fait mémoire de la résurrection du Nazaréen.
Qu’il veille sur toi et te protège.
Qu’il te comble du bien le plus précieux qui soit : la vie.
Qu’il te permette de continuer à vivre dans l’amour et la joie.
Émerveille-toi devant le miracle de la vie!
De très joyeuses Pâques!

De tes grands-parents qui t’aiment